marguillerie

MARGUILLERIE

(mar-ghi-lle-rie, ll mouillées, et non mar-ghi-ye-rie) s. f.
Charge de marguillier.
M. de Guise fut le premier de sa dignité et de son état qui ait été marguillier d'honneur de sa paroisse, pour s'attirer la bourgeoisie, au delà de laquelle cette marguillerie n'avait jamais passé [SAINT-SIMON, 73, 199]
Archives d'une église.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Guillaume qui avoit en ce jour la garde de la marglerie de la chapelle [DU CANGE, mariglerius.]
  • XVIe s.
    ....Avons tous lesdits changeurs.... affranchis et exemptez.... d'estre collecteurs de tailles, emprunts et autres deniers extraordinaires, de marguilleries et tresoreries de leurs paroisses, confrairies, etc.... [, Ampl. d'Édit, 29 déc. 1581]

ÉTYMOLOGIE

  • Marguiller.

marguillerie

MARGUILLERIE. s. f. Charge de marguillier. Briguer la marguillerie de sa paroisse. On lui a donné plusieurs voix pour la marguillerie. Il est sorti de la marguillerie. Il a passé par la marguillerie.

marguillerie


MARGUILLERIE, s. f. MARGUILLIER, s. m. [marghi-gleri-e, ghi-glié: mouillez les ll, 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Marguillier, celui qui a le soin de la Fabrique, ou OEuvre d'une Paroisse. Voyez FABRIQUE et FABRICIEN. = Marguillerie, charge de Marguillier. Celui-ci est peu usité.