marmitonner

(Mot repris de marmitonnés)

MARMITONNER

(mar-mi-to-né) v. a.
Terme de mépris forgé par Michelet. Traiter en marmiton qui fait une sale cuisine.
Nulle maladie, nulle gangrène, nul ulcère pestilentiel ne pouvait se comparer à cette cour de Mayence ; nous en parlons aujourd'hui savamment, ayant le détail de la sale mission où ce digne archevêque marmitonna l'Allemagne pour l'élection de Charles-Quint [MICHELET, la Réforme, p. 41]