maroquiné, ée

MAROQUINÉ, ÉE

(ma-ro-ki-né, née) part. passé de maroquiner
La faïence, les cuirs maroquinés furent travaillés en France [VOLT., Louis XIV, 29]
Presque tous les papiers maroquinés, excepté celui de Strasbourg, se dorent mal [LESNÉ, la Reliure, p. 135]