marteler


Recherches associées à marteler: martelet, ode

marteler

[ martəle] v.t.
1. Frapper, forger, façonner au moyen du marteau : Marteler une barre de fer pour qu'elle soit bien droite battre
2. Frapper fort et à coups redoublés ; ébranler par un bruit fort et répété : Les sabots des chevaux martèlent la chaussée.
3. Prononcer distinctement en détachant les syllabes : L'oratrice martèle ses phrases articuler, scander ; bafouiller, bredouiller
Marteler la cervelle ou la tête de qqn,
en parlant d'une idée, d'une phrase, revenir sans cesse à l'esprit ; obséder : Ces mots lui martelaient la tête.

marteler

(maʀtəle)
verbe transitif
1. frapper avec un marteau marteler du fer
2. frapper fort, en faisant du bruit marteler une porte
3. dire avec insistance marteler un slogan

marteler


Participe passé: martelé
Gérondif: martelant

Indicatif présent
je martèle
tu martèles
il/elle martèle
nous martelons
vous martelez
ils/elles martèlent
Passé simple
je martelai
tu martelas
il/elle martela
nous martelâmes
vous martelâtes
ils/elles martelèrent
Imparfait
je martelais
tu martelais
il/elle martelait
nous martelions
vous marteliez
ils/elles martelaient
Futur
je martèlerai
tu martèleras
il/elle martèlera
nous martèlerons
vous martèlerez
ils/elles martèleront
Conditionnel présent
je martèlerais
tu martèlerais
il/elle martèlerait
nous martèlerions
vous martèleriez
ils/elles martèleraient
Subjonctif imparfait
je martelasse
tu martelasses
il/elle martelât
nous martelassions
vous martelassiez
ils/elles martelassent
Subjonctif présent
je martèle
tu martèles
il/elle martèle
nous martelions
vous marteliez
ils/elles martèlent
Impératif
martèle (tu)
martelons (nous)
martelez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais martelé
tu avais martelé
il/elle avait martelé
nous avions martelé
vous aviez martelé
ils/elles avaient martelé
Futur antérieur
j'aurai martelé
tu auras martelé
il/elle aura martelé
nous aurons martelé
vous aurez martelé
ils/elles auront martelé
Passé composé
j'ai martelé
tu as martelé
il/elle a martelé
nous avons martelé
vous avez martelé
ils/elles ont martelé
Conditionnel passé
j'aurais martelé
tu aurais martelé
il/elle aurait martelé
nous aurions martelé
vous auriez martelé
ils/elles auraient martelé
Passé antérieur
j'eus martelé
tu eus martelé
il/elle eut martelé
nous eûmes martelé
vous eûtes martelé
ils/elles eurent martelé
Subjonctif passé
j'aie martelé
tu aies martelé
il/elle ait martelé
nous ayons martelé
vous ayez martelé
ils/elles aient martelé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse martelé
tu eusses martelé
il/elle eût martelé
nous eussions martelé
vous eussiez martelé
ils/elles eussent martelé

MARTELER

(mar-te-lé. La syllabe te prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je martèle, je martèlerai) v. a.
Battre à coups de marteau. Marteler sur l'enclume. Par extension.
Mon poing désarmé martèle les armures Mieux qu'un chêne noueux choisi dans les forêts [V. HUGO, Ball. 5]
Terme d'eaux et forêts. Marquer avec un marteau les arbres qui sont à abattre.
Terme de serrurier. Former, avec un ciseau ou avec la panne d'un marteau, des sillons sur la surface du fer.
Fig. Faire avec effort un travail d'esprit. Il martèle ses vers.
Maudit soit l'auteur dur dont l'âpre et rude verve, Son cerveau tenaillant, rima malgré Minerve, Et, de son lourd marteau martelant le bon sens, A fait de méchants vers douze fois douze cents ! [BOILEAU, Épigr. XI]
Fig. Donner de l'inquiétude, du souci. Cette affaire me martèle le cerveau.
Je viens blessé d'une atteinte mortelle Pour soulager le mal qui me martèle [VOIT., Poésies, Œuvres, t. II, p. 144]
V. n.Terme de fauconnerie. Se dit des oiseaux de proie quand ils font leur nid.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Mès nature douce et piteuse.... Quanqu'el trueve dedens sa forge, Tous jors martele, tous jors forge, Tous jors ses pieces renouvele Par generacion novele [, la Rose, 16212]
  • XIVe s.
    L'en nombrera lez arbres, et seront martellez du martel du verdier [, Ordonn. des rois, t. VII, p. 777]
    Et quand sur les Englois [ils] prindrent à avaler, Dessus ces bassinés prindrent à marteler, Que ce sembloient fevres qu'on oïst là fraper [, Guesclin. 19176]
  • XVe s.
    Une esguiere d'argent marthelée [, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 436]
  • XVIe s.
    .... avec une queue assez longue, toute martelée et coulourée de diverses couleurs comme celle d'un tigre [PARÉ, Monstres, App. 1]
    Furent mis en deroutte par les trois escadrons du roy de Navarre, du prince de Condé et du comtede Soissons, chacun des quels par les coups qu'il donna et ceux dont ses armes estoient martelées temoigna suffisament la grandeur de son courage [SULLY, Mém. t. I, p. 280]
    D'autres dames y a-il, lesquelles à dessein ne font pas grand scrupule de faire à pleine veue la monstre de leur beauté.... afin de mieux encapricier et marteller leurs serviteurs, et les mieux attirer à elles [BRANT., Des dames galant. 2e disc.]

ÉTYMOLOGIE

  • Martel ; provenç. martellar ; espagn. martillar ; ital. martellare.

marteler

MARTELER. (Je martèle; nous martelons.) v. tr. Battre à coups de marteau. Marteler de la vaisselle d'étain. Absolument, Marteler sur l'enclume.

Il signifie aussi Troubler, remplir d'inquiétude. Cette affaire me martèle le cerveau ou, simplement, me martèle.

En termes de Numismatique, Médaille martelée, Celle dont on a effacé le revers, qui était commun, pour frapper à la place un revers rare.

En termes de Musique, Trille martelé, Trille bien frappé et dans lequel les deux sons se font entendre distinctement.

En termes de Littérature, Vers martelés, Vers dont la mesure est fortement accentuée. On dit dans le même sens Prononciation martelée.

marteler

Marteler, Accudere, Malleare.

Martelé, Malleatus.

Les dens leur marteloyent de froid, Crepitabant eis dentes prae frigore.

Synonymes et Contraires

marteler

verbe marteler
1.  Détacher les mots.
2.  Frapper à coups répétés.
Traductions

marteler

hammer, thump

marteler

hameren

marteler

Hammer

marteler

Чук

marteler

marteler

Kladivo

marteler

Hammer

marteler

망치

marteler

Hammare

marteler

ค้อน

marteler

[maʀtəle] vt
(= taper) → to hammer
[+ mots, phrases] → to rap out