massé, ée

MASSÉ, ÉE1

(ma-sé, sée) part. passé de masser 1
Mis par masse. Des groupes bien massés dans un tableau. L'infanterie massée derrière la colline.
S. m. Un massé, masse pâteuse de fer qu'on trouve au fond du creuset du fourneau à la catalane. En langage de billard, un massé, un coup frappant la bille presque de haut en bas.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • 1. MASSÉ. Ajoutez :
  • Plan massé, se dit par opposition à plan parcellaire et est synonyme de plan par masse (voy. cette locution au Supplément).
    Il sera nécessaire d'y joindre [aux demandes de fondations pénitentiaires] les plans massés des immeubles proposés pour être convertis en colonies pénitentiaires [, Journ. offic. 6 sept. 1874, p. 6397, 1re col.]
    Terme de fortification. Se dit des ouvrages dont la masse est construite.
    Les remparts étaient massés, ainsi que les glacis ; il ne restait plus qu'à recouvrir de terre végétale la surface des remblais et des parapets.... le grand cavalier était entièrement massé.... quant au fort de Saint-Privat, il était seulement massé et ne possédait pas d'abris [, Gaz. des Trib. 9 oct. 1873, p. 971, 1re col.]

MASSÉ, ÉE2

(ma-sé, sée) part. passé de masser 2
Massé par des mains exercées.