massacré, ée

MASSACRÉ, ÉE

(ma-sa-kré, krée) part. passé de massacrer
Les intérêts des Juifs déjà me sont sacrés.
Parlez : vos ennemis aussitôt massacrés, Victimes de la foi que ma bouche vous jure, De ma fatale erreur répareront l'injure [RAC., Esth. III, 5]
Un homme massacré, un homme tué avec barbarie, de plusieurs coups.
Que par sa propre main [d'Octave] mon père massacré [CORN., Cinna, I, 1]
Fig. Se dit de ce que l'on gâte en le faisant. De la besogne massacrée. Musique massacrée. Volaille massacrée.