mat

1. mat

[ mat] n.m. [ d'un mot ar. signif. « il est mort » ]
Aux échecs, position du roi qui est en échec sans pouvoir se mettre hors de prise, ce qui termine la partie.
adj. inv.
Se dit du roi en position de mat, du joueur dont le roi est dans une telle situation : La joueuse a été mat en dix coups.

2. mat, e

[ mat] adj. [ du lat. mattus, humide ]
1. Qui n'a pas d'éclat, de poli : La peinture de la voiture est mate terne ; brillant, métallisé
2. Qui n'a pas de transparence, n'est pas lumineux : Des vitraux mats dépoli, opaque ; clair, transparent
3. Qui n'a pas de résonance : Un bruit mat étouffé, sourd ; sonore
Teint mat, peau mate,
légèrement bistres : Une brune au teint mat clair

MAT1

(mat') s. m.
Terme de jeu d'échecs. Échec et mat, ou, simplement, mat, coup qui, mettant le roi en échec, le réduit à ne pouvoir bouger sans se mettre en un nouvel échec, et qui fait gagner la partie. Voilà un beau mat.
Enfin l'heureux vainqueur donne l'échec fatal, Se lève et du vaincu proclame la défaite ; L'autre reste atterré dans sa douleur muette, Et, du terrible mat à regret convaincu, Regarde encor longtemps le coup qui l'a vaincu [DELILLE, l'Homme des champs.]
Le premier qui gagne dix sous a joué trois heures durant, le deuxième trois minutes ; en trois coups il a donné le mat et gagné dix louis... lequel joue le mieux ? [P. L. COUR., Conversation chez la comtesse d'Albany]
Échec et mat du berger, celui qu'on fait en deux ou trois coups, dès le début de la partie. Être sous le mat, avoir à craindre un échec et mat. Fig. Événement qui détruit nos projets, nos espérances.
C'est donc un mat qui a été donné lorsqu'on croyait avoir le plus beau jeu du monde, et rassembler toutes ses pièces ensemble [SÉV., 391]
Ah ! mon Dieu, donnez-moi un peu de temps : je voudrais bien donner un échec au duc de Savoie, un mat au prince d'Orange [ID., 26 juillet 1691]
Donner échec et mat à quelqu'un, emporter sur lui un avantage complet. Donner un mat, faire éprouver un revers.
Tout le monde y jouait [aux échecs] à Pompone.... et, cependant que le maître du logis gagnait M. de Chaulnes, on lui donnait un étrange mat à Saint-Germain [SÉV., 7 févr. 1680]
Il se dit aussi, par plaisanterie, des choses que l'on dévore.
Mon docteur de menestre [parasite] en sa mine altérée, Avait deux fois autant de mains que Briarée ; Et n'était, quel qu'il fût, morceau dedans le plat, Qui des yeux et des mains n'eût un échec et mat [RÉGNIER, Sat. X]
Adjectivement. Être échec et mat, ou, simplement, être mat, se dit du joueur qui a perdu.
Comment ai-je pu être mat avec un jeu si bien disposé ? [GOLDONI, Bourru bienfaisant, I, 5]
Faire mat, donner l'échec et mat. Je vais le faire mat en deux coups. On dit aussi : faire quelqu'un échec et mat. Fig. Faire quelqu'un mat, faire quelqu'un échec et mat, emporter sur lui un avantage complet.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car qui la verité regarde, D'estre mat n'avoient-il garde, Puisque sans roi se combatoient [, la Rose, 6694]
  • XVe s.
    À ma dame prise soudainement ; Par quoi sui mat, je le voi clairement, Se je ne fais une dame nouvelle [CH. D'ORL., Ball. 59]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, mak ; provenç. mat ; espagn. et portug. mate ; ital. matto. Mat est abrégé de échec et mat ; espagn. xaquimate ; ital. scaccomatto ; du persan shah mat, le roi est mort (voy. SCHAH).

mat

MAT, ATE. (On prononce le T.) adj. Qui n'a point d'éclat. Il se dit surtout des objets de métal qui n'ont pas reçu le poli définitif ou auxquels on a donné une patine spéciale. Or, argent mat. Vaisselle mate.

En termes de Peinture, Coloris mat, couleur mate, Coloris, couleur qui n'a point d'éclat.

Par analogie, Un teint mat.

Par analogie, Son mat, Son sourd.

mat

MAT. (On prononce le T.) adj. m. T. du jeu d'Échecs. Il se dit en parlant du Roi auquel l'échec est donné et qui est réduit à ne pouvoir sortir de sa place sans se mettre de nouveau en échec, en prise. Être échec et mat, ou, simplement, Être mat, se dit du Joueur qui a perdu. On dit, dans la même acception, Faire mat.

Fig. et fam., Faire quelqu'un échec et mat, Emporter sur lui un avantage complet.

mât

MÂT. n. m. Pièce de bois, de tôle ou d'acier, longue, ronde et droite, dressée sur un navire et destinée à porter les voiles. Le grand mât. Le mât d'avant, d'arrière, de misaine, d'artimon. Vaisseau à trois mâts. L'amiral porte le pavillon au grand mât. Mât militaire. Mât tripode.

Mât de pavillon. Voyez PAVILLON.

Mâts de charge, Mâts mobiles servant à embarquer ou débarquer les marchandises.

Grand mât de perroquet. Voyez PERROQUET.

Mât de beaupré. Voyez BEAUPRÉ.

Mât de cacatois. Voyez CACATOIS.

Caler les mâts, Abaisser les mâts. Guinder les mâts, Les remettre à leur hauteur.

MÂT se dit aussi, par extension, d'une Pièce de bois servant à porter des drapeaux, des oriflammes. À l'approche de la Fête Nationale, on dresse partout des mâts.

Il se dit aussi d'une Pièce de bois plus ou moins élevée servant à des exercices de gymnastique.

Mât de cocagne. Voyez COCAGNE.

mat

Mat, m. Mot de gaing au jeu des Eschecs, qui signifie occis, mort. Vient de Matar Espagnol, tuer, qui vient du Latin Mactare, et s'addresse au Roy d'iceluy jeu, Eschec mat, Xeque sois matado. On dit Eschec de Xeque, vocable Morisque, qui signifie Seigneur, Prince, Roy. Et ne se peut donner le Mat, qu'on n'ait donné Eschec au moins une fois, id est, fait desloger le Roy de sa place, ou mettre devant luy champion, soit pieton, soit autre pour l'emparer.

mat

Mat, ou Matte, Victus.

mat


MAT, MATTE ou MATE adj. [Le t se prononce au masc.] Mat se dit des métaux qu'on met en oeuvre sans les polir. Or, argent mat: vaisselle matte. En Peintûre, coloris mat, couleur matte, qui ont perdu leur éclat.

mat


MAT, s. m. MâT, s. m. Le premier est un terme du jeu des échecs. [L'a est bref.] Le 2d est l'arbre d'un navire, auquel sont atachés les vergues ou les antennes, qui portent les voiles: (l'â est long) le t se prononce dans le 1er; il n'a point de pluriel: il ne se fait pas sentir dans le 2d, qui se dit au pluriel: les mâts. = Faire mat; doner échec et mat. " Voilà un beau mat. = Le grand mât; le mât d' avant ou d'arrière, de misaine, d'artimon, etc.

Synonymes et Contraires

mat

adjectif mat
1.  Qui n'a pas de résonance.
sonore, strident -littéraire: cristallin.
2.  Qui n'a pas d'éclat.
Traductions

mat


mate

checkmate, dull, mate, AB, flat, LS, OS, boom, mattכהוי (ת), קהוי (ת), כָּהוּיmat, dofschachmattματcupo, matto, moro, opaco, scuro, smorzatoМат馬特매트Matt (mat)
adjectif
1. qui ne brille pas papier mat
2. foncé, brun avoir la peau mate

mat

[mat]
adj
[couleur, métal] → matt
blanc mat → matt white
Je voudrais mes photos en mat → I would like my photos in a matt finish.
[bruit, son] → dull
adj inv (ÉCHECS) être mat → to be checkmate