maté, ée

MATÉ, ÉE1

(ma-té, tée) part. passé de mater 1
Qui a reçu un échec et mat. Maté dès les premiers coups. Fig. Qui a perdu force et ressort. Maté par l'adversité.

MATÉ, ÉE3

(ma-té, tée) part. passé de mater
Rendu mat.
Tassé, foulé.
On coule dans le vide qui reste entre les deux tuyaux du plomb, lequel est ensuite maté avec soin [LEGRU, cité par Ed. Morin, Mém. d'agriculture, etc. 1870-71, p. 235]