matassins

MATASSINS

(ma-ta-sin) s. m. pl.
Nom qu'on donnait autrefois à certains danseurs, qui portaient des corselets, des morions dorés, des sonnettes aux jambes et l'épée à la main avec un bouclier. Une entrée de matassins. Plus tard, matassins a été pris dans un sens moqueur et grotesque.
M. de Pourceaugnac, mettant son chapeau pour se garantir des seringues, est suivi par les deux médecins et par les matassins [MOL., Pourc. I, 16]
(ces matassins ne sont armés que de seringues).
Nom de la danse qu'ils dansaient.
Et les amours, comme poussins, Ou comme oisons hors de la mue, Semblent danser les matassins [RÉGNIER, Louanges de Macette.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Mines et gesticulations, telles que nous voyons faire à des matachins [BOUCHET, Serées, liv. I, p. 134, dans LACURNE]
    Un autre cria tout haut en braillant : sonne, cornemuseur, la pavane ; autres demandent la milanoise, la basse danse, les matassins, l'espagnole, la gaillarde [MERLIN COCCAÏE, t. I, p. 175, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Arabe motawaddjihîn, personnes masquées, pl. de motawaddjih, masqué, d'après M. Dozy.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MATASSINS. - ÉTYM. Ajoutez : Espagn. motachin ; ital. mattucino, de l'arabe motawaddjihîn, personnes masquées, pluriel de motawaddjih, masqué, d'après M. Dozy. Au contraire, M. Roulin le tire de l'ital. matto, fou, le matassin, en Espagne, étant vêtu comme arlequin et ayant une batte.