mêlée

(Mot repris de melee)

mêlée

n.f.
1. Combat opiniâtre et confus où on lutte corps à corps : Il se jeta dans la mêlée pour défendre son ami bagarre, bataille
2. Bousculade confuse : La star a eu du mal à se sortir de la mêlée de paparazzis chaos, confusion
3. Lutte, conflit d'intérêts, de passions : Le député préfère rester en dehors de la mêlée.
4. Phase du jeu de rugby où les avants de chaque équipe s'arc-boutent face à face pour récupérer le ballon ; ensemble des joueurs qui y participent.

mêlée

(mele)
nom féminin
1. sport au rugby, moment où les joueurs se regroupent autour du ballon La mêlée s'est écroulée.
2. combat confus entre plusieurs personnes se jeter dans la mêlée

MÊLÉE

(mê-lée) s. f.
Combat opiniâtre où l'on se mêle et s'attaque corps à corps.
Non, j'ai trop de frayeur et suis trop désolée Pour voir cette mortelle et douteuse mêlée [MAIRET, Sophon. II, 1]
Nous voyons en cette même rencontre ces Romains, inférieurs en tout le reste, l'emporter sur les Gaulois, parce qu'ils savaient choisir de meilleures armes, se ranger dans un meilleur ordre, et mieux profiter du temps dans la mêlée [BOSSUET, Hist. III, 6]
Si l'on combattait de près comme autrefois, une mêlée de neuf heures, de bataillon contre bataillon, d'escadron contre escadron et d'homme contre homme, détruirait les armées entières [VOLT., S. Louis XV, 19]
Toute la confusion, toute l'horreur d'une mêlée [DIDEROT, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 163]
Fig.
Encore que la charité soit victorieuse, toutefois la convoitise résiste ; et dans une si âpre mêlée et une résistance si opiniâtre.... [BOSSUET, Réfut. catéch. Ferry, I, 2, 11]
Batterie entre plusieurs individus. Il a perdu son chapeau dans la mêlée.
Contestation vive entre plusieurs personnes. La dispute s'échauffa, et chacun prit part à la mêlée. Conflits d'intérêts, de passions.
C'était d'ailleurs une situation bien neuve pour moi que la mêlée où je me trouvais [MARIVAUX, Marianne, 1re part.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Dient paien : desfaimes [nous empêchons] la meslée [, Ch. de Rol. XXXIII]
  • XIIe s.
    Grant fu l'estor [combat] et fiere la meslée [, Ronc. 137]
    Respundi Achab : E ki cumencerad la medlée ? Respundi li prophetes : Tu [, Rois, p. 325]
    Entre lui et le rei resurst mult grant meslée [querelle] Des fous clers ki esteient par male destinée Larrun et murdrisur e felun à celée [, Th. le mart. 26]
  • XIIIe s.
    Une meslée comença des Grieus et des Latins qui en Constantinoble estoient estagier [VILLEH., XCI]
    Ha Diex, come mauvais conseil orent li uns et li autres ! et com firent mortel pechié cil qui ceste meslée firent ! [ID., CXVI]
    Jonesce.... fait commencier tex [telle] mellées Qui puis sunt envis desmellées [, la Rose, 4482]
  • XIVe s.
    Ains n'i ot traïson faite ne devisée, Ne receü argent, ne monnoie dorée, Mais par force d'assaut et de forte meslée [, Guesclin. 8389]
  • XVIe s.
    Les amendes des meslées ou forfaits commis de nuit sont doubles [LOYSEL, 831]
    Au plus chaud de la meslée [MONT., I, 358]

ÉTYMOLOGIE

  • Mêlé ; bourg. maulée ; prov. mesclada.

mêlée

MÊLÉE. n. f. Combat opiniâtre, où deux troupes s'attaquent corps à corps et se mêlent. Affreuse, sanglante mêlée. Se jeter dans la mêlée. Périr dans la mêlée.

Il se dit aussi, par extension, d'une Lutte entre plusieurs individus. Il a perdu son chapeau dans la mêlée.

Il signifie encore, figurément et familièrement, Contestation vive entre plusieurs personnes. Comme je vis que la dispute s'échauffait, je me tirai de la mêlée.

Synonymes et Contraires

mêlée

nom féminin mêlée
1.  Combat opiniâtre.
2.  Petite bagarre.
3.  Conflit d'intérêts.
Traductions

mêlée

Gedränge

mêlée

[mele] nf
(= bataille, cohue) → mêlée (= lutte, conflit) → tussle, scuffle
(RUGBY)scrum, scrummage