menacé, ée

MENACÉ, ÉE

(me-na-sé, sée) part. passé de menacer
Qui est l'objet d'une menace.
Et d'un enfant fatal en songe menacée [RAC., Athalie, III, 3]
[La Porte] menacé de la mort pour le forcer à trahir les secrets de sa maîtresse [VOLT., Siècle de Louis XIV, écrivains]
Absolument.
Charles XII, menacé, n'était pas maître de sa colère [VOLT., Charles XII, 6]
Qui court un risque.
Quand il [Louis XIV] marche, tout se croit également menacé [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Les jours d'Éliacin seraient-ils menacés ? [RAC., Athalie, II, 2]
Par antiphrase, il se dit de quelque chose réputé avantageux.
Joas peut le toucher : cependant je n'y voi Qu'un enfant malheureux menacé d'être roi [DELILLE, Imag. V]
Des bontés du tyran vainement menacé, Du nom de citoyen je ne suis point lassé [M. J. CHÉN., Tibère, IV, 4]