mense

MENSE

(man-s') s. f.
Table (peu usité en ce sens qui est le sens latin).
Les convives allaient s'approcher de la mense hospitalière [CHATEAUB., Mart. II]
Fig.
Comptons donc les espèces comme nous l'avons fait, donnons-leur à chacune un droit égal à la mense de la nature [BUFF., Quadrup. t. IV, p. 22]
Revenu d'une abbaye.
La mense de Saint-Denis produisait au cardinal de Retz cent mille livres [MAINTENON, Lett. Mme de St-Géran, 25 oct. 1685]
Combien ne sortit-il pas de terres de la mense du clergé ? [MONTESQ., Esp. XXXI, 10]
Mense abbatiale, le revenu qui est dans le partage de l'abbé. Mense conventuelle, le revenu qui est le partage des religieux. Mense commune, celui dont l'abbé et les religieux jouissent en commun. Mense capitulaire, celle du chapitre. Mense épiscopale, la portion assignée à l'évêque dans le partage des biens entre lui et son église.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et ital. mensa ; esp. mesa, du lat. mensa, table, qu'on a rattaché au sanscrit mâns, mânsa, chair ; Curtius y voit le radical ma ( a long), mesurer, construire. L'origine, comme on voit, est incertaine.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MENSE. - ÉTYM. Ajoutez : Mensa n'avait pas seulement le sens de table. M. Bréal a montré que mensa, dans l'ancien rituel religieux du Latium, désignait une espèce de gâteau de farine, que l'on retrouve en ombrien sous la forme de mefa. C'est ce sens religieux de mensa qui explique comment les harpies purent annoncer à Énée et à ses compagnons qu'ils seraient réduits à consumere mensas (Én. III).

mense

MENSE. n. f. Il se disait du Revenu d'une abbaye, d'un évêché, etc. Mense abbatiale. Mense conventuelle. Mense épiscopale.

mense


MENSE, s. f. [Quelques-uns écrivent comme on prononce, manse, le dérivant de mansus, qui signifiait autrefois une mesûre de terre, exemte d'impositions. Par la loi des Francs, chaque Église avait une manse, exemte de toute charge, mais non du service éclésiastique. — Le grand nombre écrit mense et le dérive de mensa, table.] On apèle mense abbatiale, le revenu, qui est dans le partage de l'Abbé; mense conventuelle, celui, qui est dans le partage des Religieux; et mense comune, celui, dont les religieux et l' Abbé jouïssent en comun.