merlin

(Mot repris de merlins)

merlin

n.m. [ mot lorrain, du lat. marculus, marteau ]
Grosse hache utilisée pour fendre le bois.

MERLIN1

(mèr-lin) s. m.
Personnage traditionnel, chez les populations celtiques, lequel possède un grand pouvoir magique. Par extension, nom donné à ceux qui prétendent s'occuper des sciences occultes.
Dis-moi un peu, vieux Merlin, ton impudence n'a-t-elle jamais excité quelqu'un à te traîner par la barbe ? [DESTOUCHES, Tambour nocturne, III, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Ancien breton, marthin ; armoricain, marzin ; gallois, myrdhin. D'après une conjecture de M. de la Villemarqué, ce nom tiendrait au dieu latin Marsus.

MERLIN2

(mèr-lin) s. m.
Long marteau ou espèce de massue dont les bouchers se servent pour assommer les bœufs.
Espèce de hache à fendre le bois.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Serpes, haches ou merlins [, Nouv. coust. génér. t. II. p. 1096]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine incertaine. Scheler le tire de marculinus, diminutif fictif latin de marculus, marteau, mais les intermédiaires manquent.

MERLIN3

(mèr-lin) s. m.
Terme de marine. Cordelette formée de deux ou trois fils de caret, commis ensemble.

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, mârlin ; angl. marline ; du flamand maarline, de maar, mer, et line, corde : corde de mer.

merlin

MERLIN. n. m. Sorte de hache à fendre le bois.

Il se dit aussi d'un Long marteau dont les bouchers se servent pour assommer les boeufs.

Traductions

merlin

Merlijn

merlin

maul

merlin

merlino