messier

(Mot repris de messiers)

MESSIER1

(mè-sié ; l'r ne se prononce et ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des mè-sié-z actifs) s. m.
Garde champêtre temporaire, particulièrement pour l'époque où les fruits de la terre commencent à mûrir.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Icellui Jacob estant pour l'exercice de son office de messier es mettes de sa messerie [DU CANGE, messarius.]
  • XVIe s.
    Les sergens messiers et forestiers sont crus de leurs prises et rapports jusqu'à cinq sols [LOYSEL, 777]
    Messiers ou sergents messiliers sont les gardes des vignes ou de bled et moisson [, Coust. gén. t. I, p. 117]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. messarius, du lat. messis, moisson (voy. ce mot) ; génev. messelier, messalier.

MESSIER2

(mè-sié) s. m.
Le Messier, constellation boréale.

ÉTYMOLOGIE

  • L'astronome Messier dont le nom est le même que messier 1.

messier

MESSIER. s. m. Homme commis pour garder les fruits de la terre, avant qu'on en fasse la récolte. Il a été pris par les messiers en cueillant des raisins. Les messiers d'une commune.

messier

Messier qui garde les vignes, Peut estre qu'il vient de Messis.

messier


MESSIER, s. m. [Mè-cié: 1reè moy. 2e é fer.] Paysan comis pour garder les fruits de la terre, quand ils comencent à mûrir.