mesuré

(Mot repris de mesuree)

mesuré, e

adj.
1. Fait avec mesure ; lent : Elle s'approchait à pas mesurés rapide
2. Qui manifeste de la modération, de la circonspection : Il restait mesuré dans ses paroles réservé ; excessif

mesuré


mesurée

(məzyʀe)
adjectif
1. que l'on a évalué une distance mesurée
2. qui est réglé, régulier des pas mesurés
3. personne, acte qui montre de la modération rester mesuré dans ses paroles

mesure

MESURE. n. f. Résultat de la comparaison d'une grandeur à une autre grandeur de la même espèce, exprimé par leur rapport. La mesure d'une surface. La mesure d'un volume. La mesure du kilomètre comparée au mètre est égale à mille.

MESURE signifie encore Dimension. Prendre les mesures d'une colonne, d'un bâtiment. Prendre la mesure d'un meuble et de la place qu'il doit occuper. Le tailleur a pris ses mesures pour lui faire un costume.

On dit dans un sens analogue Prendre mesure à quelqu'un. Prendre la mesure de quelqu'un.

Fig., Cet homme a donné sa mesure, Il a montré ce dont il est capable.

MESURE se dit aussi de la Grandeur prise comme terme de comparaison pour évaluer la durée, l'étendue, la quantité, le poids, etc. Le mètre est une mesure de longueur, le kilogramme une mesure de poids, le litre une mesure de capacité. Les mesures étaient différentes en France dans les diverses provinces. On a établi l'unité de poids et de mesures. Les mesures de toute espèce ont été assujetties au système décimal et ont reçu de nouvelles dénominations. Deux grandeurs qui ont une commune mesure sont commensurables entre elles.

Fig., Avoir deux poids et deux mesures, Juger des mêmes choses par des règles différentes et avec partialité. On dit dans le même sens Changer de poids et de mesure.

MESURE désigne encore la Quantité que peut contenir le récipient adopté par l'usage pour vendre en détail certaines denrées. Une mesure de sel, d'avoine, d'huile. Acheter deux mesures d'avoine à son cheval. Donner la bonne mesure.

Fig., Il a comblé la mesure, la mesure est comble, se dit en parlant de Celui qui, par ses crimes ou par ses fautes réitérées, s'est rendu coupable au point de ne devoir plus espérer de pardon. Il a été puni, la mesure était comble.

En termes de Versification, il se dit du Nombre et de l'arrangement de pieds, ou seulement de syllabes, propres à chaque espèce de vers. La mesure de l'hexamètre latin est de six pieds, dont les deux derniers sont un dactyle et un spondée. La mesure de l'alexandrin français classique est de douze syllabes, avec un repos nommé césure entre la sixième et la septième syllabe. Ce vers-là est trop long d'une syllabe, d'un pied, la mesure n'y est pas. On retient plus facilement les vers que la prose, à cause de la mesure.

En termes de Musique, il désigne le Rythme divisant la durée d'une phrase musicale en parties ordinairement égales, qui sont indiquées d'une manière plus ou moins sensible dans l'exécution. Battre la mesure. Observer la mesure. Sentir, ne pas sentir la mesure. Hâter, presser, ralentir la mesure. Il se dit aussi de Chacune des parties égales d'une phrase musicale, qui sont indiquées ordinairement, dans la musique écrite, par des lignes verticales. Chaque mesure de ce morceau se bat à deux, trois, quatre temps. Mesure à deux temps, à trois temps, à quatre temps, à six temps, etc.

Chanter, danser, jouer en mesure, Observer exactement la mesure dans le chant, dans la danse, ou en jouant de quelque instrument. On dit aussi : Aller en mesure.

En termes de Manège, La mesure, la cadence d'un cheval, se dit, dans une signification analogue à celle qui précède, en parlant des Allures d'un cheval.

MESURE, en termes d'Escrime, désigne la Distance convenable pour parer ou pour porter un coup de fleuret ou d'épée. Être en mesure, à la mesure.

Fig., Être en mesure de faire une chose, Avoir les facilités, les moyens nécessaires pour faire une chose, se trouver dans les conditions convenables pour l'entreprendre, pour y réussir. Vous êtes en mesure d'appuyer mes démarches.

Fig., Être hors de mesure de, N'être pas en état de.

MESURE signifie, au figuré, Précaution, moyen qu'on prend pour arriver au but qu'on se propose. Le gouvernement a pris une sage, une bonne, une excellente mesure pour prévenir, pour éviter ces désordres. Cette mesure a été mal exécutée, est restée sans exécution. Il avait pris des mesures maladroites. Il a mal pris ses mesures. Cet événement a dérangé, a déconcerté ses mesures. Ce ministre est toujours pour les demi- mesures.

MESURE, signifie aussi, figurément, Bornes, limites, capacité. Régler ses pensées selon la mesure du sens commun, de la raison. L'imagination passe souvent la mesure du possible. Nos vrais besoins sont la mesure naturelle du nécessaire. Cette idée passe la mesure de son esprit.

Il signifie encore Modération, retenue, sentiment et observation des bienséances. Avoir de la mesure, beaucoup de mesure. N'avoir pas de mesure. Être sans mesure, sans règle ni mesure. Manquer de mesure. Ne garder la mesure en rien. Être toujours dans la mesure. Garder la mesure en tout. Dépasser la mesure. Ce que vous lui avez dit est hors de toute mesure, passe toute mesure. Il lui a écrit, il lui a parlé avec beaucoup de mesure.

À MESURE QUE, loc. conj. Selon que, suivant que, à proportion et en même temps que. On vous paiera à mesure que vous travaillerez. à mesure que l'un avançait, l'autre reculait.

À MESURE s'emploie comme locution adverbiale dans un sens analogue. Vous n'avez qu'à travailler, et on vous paiera à mesure.

À MESURE DE s'emploie comme locution prépositive. Cet État semble se fortifier à mesure de ses pertes. Vous serez payé à mesure de votre travail. Il vieillit.

DANS LA MESURE DE, loc. prépositive. En proportion de. Dans la mesure de ses moyens.

AU FUR ET À MESURE, Locution qui s'emploie comme conjonction, comme préposition et comme adverbe. À mesure que, à mesure de, à mesure. On les payait au fur et à mesure qu'ils travaillaient, au fur et à mesure de l'ouvrage. Travaillez, vous serez payé au fur et à mesure.

OUTRE MESURE, SANS MESURE, loc. adverbiales. Avec excès. Il s'affligeait outre mesure. Il dépense sans mesure.

mesure

Mesure, f. penac. Signifie ores la quotité d'une quantité, comme de terres, prez, vignes, bois, draps, toiles. Selon laquelle signification l'on dit l'arpent estre la mesure d'un terroir, et la perche estre la mesure de l'arpent, et le pied celle de la perche, et de l'aulne, le poulce celle du pied, et la ligne celle du poulce. Et de choses liquides, esquelles pour le regard du vin, on dit la mesure de la queuë et du muyd de vin estre le sextier, celle du sextier la quarte, celle de la quarte, la pinte, celle de la pinte la chopine, celle de la chopine le demisextier, et celle du demisextier le posson, et ainsi des autres mesures, Modus, comme Varron l'appelle au liv. 1. ch. 10. de re rust. et les Jurisconsultes de mesme, Et mensura. Et ores signifie le baston marqué en toise, ou en aulne, ou le vaisseau avec lequel on mesure les choses liquides. Et ores la sorte et maniere de mesurer chasque chose mesurable, Metiendi ratio. Selon ce on dit la mesure des pois, febves, navete, vesse, et autres legumes, est semblable à celle du bled, horsmis qu'on les debite à plus petite et detaillée mesure, sçavoir est au demi quart, et au literon et demi literon.

Mesure de charpentier, comme pourroit estre le petit pied, Modulus.

Mesure de musique, Modulatio.

Une certaine mesure aggreante au jugement des oreilles, Aurium terminatio.

Vaisseaux de mesure, Vasa demensa. B.

La mesure d'un pied, Pes.

Une certaine mesure large de quatre doigts, et aussi de douze, Palmus.

Certaine mesure de temps, Temporis circunscriptio.

Une sorte de mesure Grecque, d'huyle, vin, et semblables, Chus siue Choa.

Une sorte de mesure que les Philistins avoient contenant demi boisseau, Satum sati.

Une sorte de mesure ancienne contenant un peu plus de demi sextier, Quincunx.

Une sorte de mesure contenant soixante sextiers, Metreta.

Une sorte de mesure servant à mettre olives, Oliuaria metreta.

Une mesure à mesurer les champs, Gnoma gnomae.

Mesure de cent et vingt cinq pas, Stadium.

Mesure plus pleine et plus large, Mensura cumulatior.

Une mesure de choses qui coulent, Batus bati.

Une mesure contenant la quarte partie d'une autre, comme une quarte à vin, Quartarius quartarij.

Qui baillent les mesures, Metronomi. B.

Droict de bailler les mesures, Metronomia. B.

¶ Apporter mesure à choses infinies, Constituere modum rebus infinitis.

Toutes choses ont leur mesure, Suus cuique modus.

Danser de mesure, Ludere in numerum.

Donner mesure, Moderare, vel Moderari, Praemoderari.

Garder mesure, Custodire modum, Modum seruare.

Qui ne garde pas mesure, Immodicus.

En gardant mesure, Modeste.

Marcher sans mesure, Balbe non artificiose ambulare.

Passer mesure, Prodire extra modum, Excedere modum, Finem et modum transire.

Passant mesure, Enormis.

Prendre la mesure de quelque chose, Modulari, Metiri.

Prendre les mesures et allignemens d'une ville, ou bastiment ou les bailler, Metari.

Reduire à mesure, Mensuram alicuius rei agere.

Sçavoir la mesure, Dimensam et exaedificantem animo habere domum alicuius.

Tenir mesure, Modum facere.

En toutes choses il faut tenir mesure, et ne s'advancer point plus qu'on ne doit, In omnibus rebus videndum est quatenus, vt ne quid nimis.

Je ne voy point qu'on tienne mesure, Fieri modum non video.

En quoy on n'a point tenu reigle ne gardé mesure, In quo non modus est habitus.

User de mesure, Modum adhibere.

A mesure qu'il viendroit quelque chose de nouveau, tu escrirois lettres à chacun d'eux, Quibus singulis vt quidque accidisset, dares literas.

A grand mesure, Cumulate.

Avec mesure, Finite.

De mesure Modulate.

Jusques à certaine mesure, grandeur, quantité, etc. Aliquatenus.

Outre mesure, Praeter modum, Effuse, Intemperanter, In immensum, Supra modum, Extra modum, Immodeste.

Par mesure, Definite, Concluse, Modeste, Modulate, Composite, Numerose.

Composer par mesure, Carmen modulari.

Hair par mesure, Statuere modum inimicitiarum.

Parler par mesure, Moderate dicere, Praefinito loqui.

Faire sans mesure, In immensum, Infinito, vel Infinite, Praeter modum, Sine parsimonia, Effraenate.

Qui est sans mesure, Enormis, Immensus, Immoderatus.

Plus sans mesure, Immenso plus.

mesûre


MESûRE, s. f. MESURER, v. act. MESUREUR, s. m. [Mezûre, zuré, zu-reur: 1re e muet; 2e lon. au 1er, br. aux 2 autres; 3e e muet au 1er, é fer. au 2d. — Dans le verbe, l'u devient long devant l'e muet: il mesûre, mesûrera, etc.] Mesûre, est 1°. en général, ce qui sert de règle pour déterminer une quantité. Il se dit des chôse liquides et des solides. "Mesûre du vin, du blé, des noix, des amandes, etc. = 2°. Pour certains articles, il se dit de la chôse même contenue dans la mesûre. "Une mesûre de sel, d'avoine. = 3°. En termes de Musique, le mouvement, qui règle les tems et les intervalles, qu'il faut garder dans le chant. "Observer la mesûre. "Danser, chanter, jouer de mesûre (plusieurs disent, en mesûre) hâter, presser, ralentir la mesûre. = 4°. Dimension. "Prendre les mesûres d'une colonne. = On dit, dans le même sens prendre la mesûre d'un homme, pour lui faire un habit; du pied pour lui faire des souliers. — Plusieurs disent prendre mesûre à. "On lui a pris mesûre. Celui-ci n'est guère bon, mais prendre sa mesûre est encôre plus mauvais. = 5°. En poésie, l'arrangement d'un certain nombre de syllabes, qui compôsent un vers. "La gêne de la rime et de la mesûre ont fait comettre beaucoup de solécismes aux Poètes. = 6°. Figurément, moyens qu'on prend pour parvenir au but qu'on se propôse. "Il avait pris ses mesûres pour cela; il avait mal pris ses mesûres; il prit de fausses mesûres. = * En anglais, measures a, dans cet emploi, une signification plus étendûe que mesures en français, sur-tout dans les matières politiques. Le Traducteur de l'Hist. d'Hume traduit toujours ce mot litéralement, et l'emploie à signifier non seulement les moyens pour parvenir aux fins qu'on se propôse, ce qui est son vrai sens, mais encôre les Traités, les négociations, les opérations militaires, etc. C'est à quoi doivent faire atention ceux qui traduisent des livres anglais.
   Rem. 1°. On dit, prendre mal ses mesûres, mais on ne dit pas, avoir ses mesûres mal prises. "Tarquin le superbe avait beaucoup d'injustice, de violence, des desseins mal formés, des mesûres mal prises. Cela n'est pas trop français. On peut même dire que le verbe avoir ne convient avec aucun des noms, qui sont dans cette phrâse. — On pouvait dire: Tarquin le superbe était injuste, violent, formait mal ses desseins et prenait mal ses mesûres. Wailly. = 2°. Rompre les mesûres se dit, ou tout seul: il a rompu toutes mes mesûres; il a rendu inutiles tous mes projets; ou, joint à la prép. avec. "Les Vaudois n'avoient pas rompu toutes les mesûres avec l'Eglise Romaine. Boss. c. à . d. gardaient encôre des mesûres, des ménagemens avec. "J'ai des mesûres à garder. "Il ne garda point de mesure avec lui. = 3°. Être jeté hors de ses mesûres est une expression de La Bruyère, dont je crois qu'on peut se servir. "L'on est né quelquefois avec des moeurs faciles, de la complaisance et tout le desir de plaire: mais par les traitemens que l'on reçoit de ceux avec qui l'on vit, ou de qui l'on dépend, on est jeté hors de ses mesûres et même de son naturel. — L'Acad. dit: mettre quelqu'un hors de mesûre (sans article) le déconcerter, déranger ses projets. = 4°. On dit ordinairement, lever le plan ou la carte d'une ville, d'une place, d'un pays. M. Formey dit, lever la mesûre, expression, qui ne parait pas française. "Il fut envoyé dans le Milanois, pour lever la mesûre de ce Duché.
   On dit, figurément, d'un pécheur endurci: il a comblé la mesûre. = Faire tout avec poids et mesûre; être sage et circonspect. — Être sans règle et sans mesûre, déréglé et excessif en tout ce qu'on fait. — Outre mesûre, ou sans mesûre, adv. avec excês.
   À~ mesûre que, conjonction. Elle régit l'indicatif. "À~ mesure qu'ils paraissaient, ils étaient acablés d'une grêle de flèches. * Le Traduct. de l'Hist. d'Angl. la redouble mal à propôs. "À~ mesûre que les Barons abusoient de leur pouvoir, à mesûre ils perdoient l'afection du Public. — Le 2d à mesûre est inutile et contraire à l'usage.
   À~ mesûre de, adv. ou prép. À~ proportion de... Quelques Auteurs ont employé cet adverbe, dont l'usage me parait au moins douteux. "L'Allemagne est la seule puissance, qui se fortifie à mesûre de ses pertes. Montesq. "Ils (les Romains) augmentoient tous les jours leurs prétentions, à mesûre de leurs défaites. Id. "Les lois ont été obligées de changer, à mesûre du changement des moeurs et des usages. Henaut. "La Noblesse montra plus de fermeté, à mesûre de la défection des deux aûtres ordres. Anon. — L'Acad. ne met qu' à mesûre, adv. sans régime. "Travaillez et l'on vous payera à mesûre. "Pour les articles, que j'ai puisés dans diférens écrits, j' ai indiqué les sources à mesûre. Beauzée. = Au fur et à mesûre. Voy. FUR.
   * En même mesûre; adverbe employé par Rousseau le Philosophe. "Vineus, devenant de jour en jour plus puissant, devenoit plus odieux en même mesûre. Traduct. de Tacite. Je ne me souviens pas d'avoir vu cette expression nulle autre part; mais je suis bien éloigné de la condamner. = En mesûre de, pour, en état de, est une aûtre locution particulière et nouvelle. "Nous ne sommes pas en mesûre de pouvoir comparer notre logique à la leur (des Anglais) Th. d'Éduc. — Il est à remarquer que c' est un Fat qui parle.
   MESURER, c'est 1°. Chercher à conaître une quantité, par une mesûre. "Mesurer un champ. Mesurer à la pinte, au boisseau, à la toise, etc. = 2°. Figurément, proportioner. Il a pour 2d régime la prép. à. "Mesurer sa dépense à son revenu, ses entreprises à ses forces. = 3°. On dit, en st. famil. mesurer quelqu'un, ou le mesurer des yeux, le regarder avec atention. "L'autre Dame se contentoit par intervale de lever sourdement les yeux sur moi: je la voyois qui me mesuroit depuis les pieds jusqu'à la tête. Mariv. "Il me mesuroit des yeux, ou avec les yeux. Acad. "Mesurer des yeux une tour, la profondeur d'un précipice. Ibid. = 4°. Mesurer ses discours, ses actions, ses démarches, agir, parler avec circonspection. = 5°. Se mesurer régit avec des persones et à des chôses. Dans le 1er emploi c'est un réciproque actif, dans le 2d un réciproque passif. "Ce n'est pas à vous à vous mesurer avec lui, à vous comparer à lui, ou à luter contre lui. "Ma colère se mesûre (se proportione) à sa perfidie. = Mesurer son épée avec quelqu'un, ou avec celle de quelqu'un, se batre contre lui. = Mesuré, ée, adj. "Termes peu mesurés. (n°. 4°.) Paroles, expressions, démarches mesurées. — Il se dit quelquefois des persones: "C'est un homme fort mesuré (circonspect) dans ses discours, etc.
   MESUREUR, Officier, qui est établi pour mesurer certaines marchandises. "Mesureur de grains, de sel, de charbon. Pour les draps on dit Auneur.

Synonymes et Contraires

mesuré

adjectif mesuré
1.  Qui est réglé.
3.  En quantité limitée.
Traductions

mesuré

מדוד (ת), ממותן (ת), מתון (ת), מָדוּד, מְמֻתָּן, מָתוּן

mesuré

gemessen

mesuré

gemeten

mesuré

測量

mesuré

målt

mesuré

측정

mesuré

[məzyʀe] adj [ton, effort] → measured; [personne] → restrained