métallique

(Mot repris de metallique)

métallique

adj.
1. Constitué par du métal : Une grille métallique.
2. Qui a l'apparence du métal ; qui évoque le métal par sa dureté, sa sonorité, son éclat, etc. : Ses cheveux ont des reflets métalliques. Cet instrument a un son métallique.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

MÉTALLIQUE

(mé-tal-li-k') adj.
Qui est de métal, qui a rapport au métal. Corps métallique. État, apparence métallique. Substances métalliques. Son métallique. Insectes métalliques, insectes qui ont des couleurs ou un éclat métallique. Terme de diplomatique. Lettres métalliques, caractères tracés en encre de couleur métallique. Demi-métallique, qui se rapproche du caractère des demi-métaux. Substances demi-métalliques.
Qui concerne les médailles. Science métallique. Histoire métallique, histoire où les événements sont constatés par une suite de médailles.
Ce grand nombre de médailles frappées en toutes sortes d'occasions fut ramassé, gravé et destiné à une histoire métallique [SAINT-SIMON, 105, 116]
Terme de finances. Qui est en espèces ou argent.
Sa réserve métallique [de la banque] s'épuisait rapidement, et la suspension du payement en espèces devenait inévitable [DE WARU, Enquête sur la banque, 1867, p. 149]
Se dit d'une monnaie fictive, mais qui est censée remboursable en espèces. Le Directoire émit des inscriptions métalliques en 1799. S. m. pl. Les métalliques, valeurs que l'État, en Autriche et en Russie, rembourse en numéraire, à la différence des autres valeurs qui sont remboursables en papier.
S. m. pl.Terme de minéralogie. Les métalliques, classe de minéraux et groupes de roches, comprenant les substances métalliques proprement dites.
La métallique, la métallurgie. Vieilli en ce sens.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Cestuy soulphre fixe est semblable Au feu, sans estre y variable, Et de nature metallique [, Nat. à l'alch. err. 41]
  • XVIe s.
    Les choses metalliques ne sont comparables à la beauté des cieux, ni à l'excellence des vertus [LANOUE, 463]
    Ils disent qu'il y a une matiere metallique propre et idoine à se transformer es metaux parfaits [ID., 469]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. metallicus, de metallum, métal.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MÉTALLIQUE. Ajoutez :
    S. m. Le métallique, les valeurs en métaux.
    Le gouvernement allemand, devenant ainsi possesseur d'un métallique considérable, a résolu de créer un système de monnaies d'or [, la Patrie, 15 nov. 1871]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

métallique

MÉTALLIQUE. adj. des deux genres. Qui est de métal, qui concerne le métal. Corps, substance métallique. Apparence métallique. Couleur, saveur métallique. Poutres métalliques.

Son métallique, Son que rend un métal; et, par comparaison, Son pareil à celui d'un métal. On dit aussi Voix métallique, Voix qui rend un son métallique.

Réserve métallique, Métaux précieux monnayés ou non monnayés conservés comme garantie de billets émis. La réserve métallique de la Banque de France.

Il signifie aussi Qui a l'apparence d'un métal. Éclat métallique.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

métallique

metallic, metalכספי (ת), מתכתי (ת), מַתַּכְתִּיmetaalachtig, metalen, metaal-μεταλλικόςmetálicometallicoMetallметал金屬metal금속metallโลหะ (metalik)
adjectif
en métal
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

métallique

[metalik] adjmetallic
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005