mezzo-termine

MEZZO-TERMINE

(mè-tzo-tèr-mi-n') s. m.
Moyen terme, parti moyen qu'on prend pour terminer une affaire embarrassante, pour concilier des prétentions opposées.
On ne peut pas avoir plus cette sorte d'esprit de négociation, les mezzo-termine ne lui manquent jamais [SÉV., 577]
Les états furent rassemblés en 1718, et l'on y prit un mezzo-termine, qui fut que les états délibéreraient sur le don gratuit dans la même séance qu'il serait demandé [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 432]
Au plur. Des mezzo-termine.

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. mezzo (voy. ce mot), et termine, terme. Il n'y a aucune raison pour employer ces mots italiens et ne pas dire moyen terme, qui en est l'équivalent exact.

mezzo-termine

MEZZO-TERMINE. s. m. (La dernière syllabe se prononce né.) T. emprunté de l'italien. Parti moyen qu'on prend pour terminer une affaire embarrassante, pour concilier des prétentions opposées. Il faut trouver un mezzo-termine pour accommoder cette affaire. Il est pour les mezzo-termine.