mi-partition

MI-PARTITION

(mi-par-ti-sion) s. f.
Partage par moitié.
Il fallait [à Philippe IV d'Espagne], sur cette destruction de son propre ouvrage, enter, pour la maison de France émule de celle d'Autriche, la même grandeur, la même mi-partition qu'il avait faite pour la sienne [SAINT-SIMON, 8, 53]

ÉTYMOLOGIE

  • Mi-parti.