miauler

(Mot repris de miaulât)

miauler

v.i. [ onomat. ]
1. Crier, en parlant du chat et de certains carnassiers.
2. Se lamenter d'une voix aiguë ; crier, geindre, pleurnicher.

miauler


Participe passé: miaulé
Gérondif: miaulant

Indicatif présent
je miaule
tu miaules
il/elle miaule
nous miaulons
vous miaulez
ils/elles miaulent
Passé simple
je miaulai
tu miaulas
il/elle miaula
nous miaulâmes
vous miaulâtes
ils/elles miaulèrent
Imparfait
je miaulais
tu miaulais
il/elle miaulait
nous miaulions
vous miauliez
ils/elles miaulaient
Futur
je miaulerai
tu miauleras
il/elle miaulera
nous miaulerons
vous miaulerez
ils/elles miauleront
Conditionnel présent
je miaulerais
tu miaulerais
il/elle miaulerait
nous miaulerions
vous miauleriez
ils/elles miauleraient
Subjonctif imparfait
je miaulasse
tu miaulasses
il/elle miaulât
nous miaulassions
vous miaulassiez
ils/elles miaulassent
Subjonctif présent
je miaule
tu miaules
il/elle miaule
nous miaulions
vous miauliez
ils/elles miaulent
Impératif
miaule (tu)
miaulons (nous)
miaulez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais miaulé
tu avais miaulé
il/elle avait miaulé
nous avions miaulé
vous aviez miaulé
ils/elles avaient miaulé
Futur antérieur
j'aurai miaulé
tu auras miaulé
il/elle aura miaulé
nous aurons miaulé
vous aurez miaulé
ils/elles auront miaulé
Passé composé
j'ai miaulé
tu as miaulé
il/elle a miaulé
nous avons miaulé
vous avez miaulé
ils/elles ont miaulé
Conditionnel passé
j'aurais miaulé
tu aurais miaulé
il/elle aurait miaulé
nous aurions miaulé
vous auriez miaulé
ils/elles auraient miaulé
Passé antérieur
j'eus miaulé
tu eus miaulé
il/elle eut miaulé
nous eûmes miaulé
vous eûtes miaulé
ils/elles eurent miaulé
Subjonctif passé
j'aie miaulé
tu aies miaulé
il/elle ait miaulé
nous ayons miaulé
vous ayez miaulé
ils/elles aient miaulé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse miaulé
tu eusses miaulé
il/elle eût miaulé
nous eussions miaulé
vous eussiez miaulé
ils/elles eussent miaulé

MIAULER

(mi-ô-lé) v. n.
Il se dit du chat lorsqu'il fait le cri qui est propre à son espèce.
Un homme chérissait éperdument sa chatte ; Il la trouvait mignonne et belle et délicate, Qui miaulait d'un ton fort doux [LA FONT., Fabl. II, 18]
L'un miaule en grondant comme un tigre en furie [BOILEAU, Sat. VI]
Le chat a miaulé trois fois, disent les sorcières dans Macbeth, il est temps, il est temps [VOLT., Lett. Duclos, 25 déc. 1761]
L'épervier glapit comme un lapin, et miaule comme un jeune chat [CHATEAUBR., Génie, V, V, 5]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le chat devin miaulant signifie Une fascheuse et longue maladie [RONS., 945]
    Le chat miaulde [MERLIN COCCAIE, t. II, p. 211]

ÉTYMOLOGIE

  • Onomatopée (voy. MIAOU) ; Berry, miâler ; génev. mialer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MIAULER. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Et Tibiers li cas [le chat] est enclos En le [la] despense ; à miauwer Prist si haut... [, Renart le nouvel, p. 105, Paris, 1874, éd. Jules Houdoy]

miauler

MIAULER. v. intr. Il se dit du Chat qui fait entendre le cri propre à son espèce. J'entends un chat qui miaule.

miauler

Miauler, neutr. penacut. C'est le cri d'un chat.

Traductions

miauler

miauenmiauwenmew, miaow, caterwaul, yowlmiolarmiaŭimaullarnaukuamiagolarejamaνιαουρίζωmiar (mjole)
verbe intransitif
crier, pour un chat

miauler

[mjole] vi → to miaow