mincé

mince

MINCE. adj. des deux genres. Qui a peu d'épaisseur. Étoffe mince. Cette doublure est bien mince. Cette lame d'argent est fort mince. Couper des tranches de pain trop minces.

MINCE signifie, au figuré, Qui est faible, peu considérable, médiocre. Revenu mince. Mince héritage. Son mérite, son savoir est mince. Il ne reste qu'un bien mince espoir de sauver ce malade.

C'est un bien mince personnage, Il est de peu de considération, de peu d'autorité.

mince

Mince, et delié, Tenuis, Exilis, Gracilis.

mince


MINCE, adj. [Mein-ce: 1re lon. 2e e muet.] 1°. Au propre, qui n'a pas beaucoup d'épaisseur. "Étofe, doublûre, lame de métal mince, trop mince, fort mince. — Proverbialement, mince comme la langue d'un chat. = 2°. Fig. revenu bien mince, fort modique. Raison mince, faible. — Mérite, esprit, savoir bien mince, au dessous du médiocre. Noblesse mince, qui n'est pas considérable. Mine bien mince, qui a l'air de peu de chôse. — Tout cela n'est que du style familier. = Voy. MENU.