miniaturé

(Mot repris de miniaturas)

miniature

MINIATURE. n. f. Lettre ornée, tracée, à l'origine, en rouge, qui forme l'en-tête des chapitres d'un manuscrit, d'un missel.

Il se dit, par extension, d'une Sorte de petite et très délicate peinture qui se fait sur vélin ou sur ivoire, à petits points ou à petits traits, avec des couleurs très fines délayées à l'eau gommée, Portrait en miniature. Peintre en miniature.

Une miniature, Une peinture de petites dimensions exécutée par ce procédé. Manuscrit à miniatures. Une miniature d'Isabey.

Il se dit quelquefois, figurément, des Ouvrages de littérature, des objets d'art faits dans de petites proportions. C'est une histoire en miniature. Cette boîte est une vraie miniature.

miniatûre


MINIATûRE, s. f. [On pron. migna-tûre: mouillez le gn, 3e lon. 4e e muet.] Suivant l'Acad. sorte de peintûre, dans laquelle le Peintre emploie des couleurs délayées avec de l'eau: mais cette définition confond la miniatûre avec la détrempe. Suivant le Dict. de Trév. Sorte de peintûre délicate, qui se fait à petits points. On ajoute que la miniatûre se fait de simples couleurs très-fines, détrempées avec de l'eau et de la gomme sans huile. Suivant le Rich. Port. peintûre dont les couleurs se détrempent avec de l'eau gommée; qu'on fait en petit, qui veut être regardée de près, et qui est plus délicate que les autres peintûres. Cette définition vaut mieux que celle de l'Acad. mais celle de Trév. est encôre meilleure.