minoratif

MINORATIF

(mi-no-ra-tif) adj.
Terme de médecine et de pharmacie. Qui purge doucement. Substantivement. Médicament minoratif.
Nous leur devons [aux Arabes] de nouveaux remèdes, qu'on nomme les minoratifs, plus doux et plus salutaires que ceux qui étaient auparavant en usage dans l'école d'Hippocrate et de Galien [VOLT., Mœurs, 6]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Donner un minoratif, pour tousjours soulager la nature, la deschargeant d'une partie de son faix [PARÉ, XX, 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. minorare, diminuer, de minor (voy. MINEUR). Au XIVe siècle, minoratif était de la langue usuelle, signifiant : qui diminue (ORESME, Eth. 160).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MINORATIF. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Pour une minorative, il print quatre quintaulx de scammonée [RAB., Pant. II, 33]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

minoratif

MINORATIF. s. m. T. de Médec. et de Pharm. Remède qui purge doucement. La casse est un minoratif.

Il s'emploie aussi adjectivement. Purgatif, remède minoratif.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

minoratif

Minoratif, Medecine minorative.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606