minutie

minutie

[ minysi] n.f. [ du lat. minutia, très petite parcelle ]
Application attentive et scrupuleuse aux détails : Il a rédigé ce compte rendu avec minutie soin ; négligence

MINUTIE

(mi-nu-sie) s. f.
Néologisme au temps du cardinal de Retz qui l'explique par chose de peu de conséquence.
Ce détail paraît sans doute une minutie, c'est-à-dire une chose mince et frivole qui ne vaut pas la peine d'être remarquée et qui ne fait rien au gros de l'affaire [RETZ, Conclave d'Alex. VII]
Depuis longtemps on faisait valoir Des minuties [SÉV., 392]
Pour entrer dans le détail et dans les minuties de l'art [HUET, De l'origine des romans, p. 81, dans POUGENS]
S'il faut descendre aux minuties avec une femme [BOSSUET, Lett. quiét. 35]
Dans le fond qu'est-ce que toutes ces méthodes, que toutes ces pratiques ? ne sont-ce pas des minuties ? Des minuties ! mais ces prétendues minuties plaisent à Dieu.... [BOURDAL., Pensées, t. I, p. 419]
Assez de livres sont pleins de toutes les minuties des actions de guerre et de ces détails de la fureur et de la misère humaine [VOLT., Louis XIV, 11]
Vous sentez bien que je n'entre pas dans le détail des opérations militaires ; je n'ai jamais pu supporter ces minuties de carnage [ID., Lett. 17 janv. 1763]
Vous ne sauriez apporter dans cet ouvrage [le Commentaire sur Corneille] trop de soin, d'exactitude et même de minutie [D'ALEMB., Lett. à Volt. 8 sept. 1761]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. minutia, de minutus (voy. MENU) ; génev. menutie ; wallon, minuté ; Hainaut, menuté.

minutie

MINUTIE. (Dans ce mot et dans les deux suivants, TIE se prononce CIE.) n. f. Chose de peu d'importance. S'arrêter à des minuties. Perdre son temps à des minuties.

Il signifie aussi Application attentive aux menus détails. Il a corrigé ses épreuves avec minutie.

minutie


MINUTIE, ou MINUCIE, s. f. MINUTIEUX, ou MINUCIEUX, EûSE, adj. [l'Anc. Trév. mettait les deux. L'Acad. ne met que le premier: il est plus conforme à l'usage, comme le second l' est davantage à la prononciation: minucî-e, cieû, cieû-ze, en vers, ci-eû, etc.] Minucie, bagatelle, chôse frivole et de peu de conséquence. "Il ne faut pas s'arrêter à des minucies. "Ce que vous relevez n'est qu'une minucie. = Minucieux, qui s'atache à des minucies, qui s'en ocupe, s'en afecte. "Cet homme est fort minucieux. "Les femmes sont minucieûses.
   Minutie, babiole, bagatelle, vétille, misère. (synon.) Le premier, désigne proprement le peu de conséquence d'une chôse; le 2d, le peu d'intérêt; le 3e, le peu de valeur; le 4e, la futilité; le dernier, la nullité d'une chôse qu'on doit compter pour rien. "Les petits esprits s'ocupent de minucies, les meilleurs esprits s'amusent quelquefois à des babioles; la frivolité de l'esprit done un grand prix aux bagatelles. Un esprit borné est fort en vétilles: un coeur trop sensible s'afecte des plus petites misères. Ext. des Synon. de M. l'Ab. Roubaud.

Synonymes et Contraires

minutie

nom féminin minutie
Application scrupuleuse.
Traductions

minutie

minuteness, thoroughness, trifleדקדקנות (נ), הקפדה (נ), יסודיות (נ), נקרנות (נ), הַקְפָּדָה, דַּקְדְּקָנוּת, יְסוֹדִיּוּתgrondigheid, pietluttigheid, zorgvuldigheidAkkuratesse (minysi)
nom féminin
soin, précision

minutie

[minysi] nfmeticulousness
avec minutie → meticulously, in minute detail