miroder ou mirauder

MIRODER ou MIRAUDER

(mi-ro-dè ou mi-rôdé) v. a.
Ajuster, faire la toilette.
[La Brinvilliers] monta seule et nu-pieds sur l'échelle et sur l'échafaud, et fut un quart d'heure mirodée [miraudée, édit. de Rouen], rasée, dressée et redressée par le bourreau : ce fut un grand murmure et une grande cruauté [SÉV., 22 juill. 1676]

ÉTYMOLOGIE

  • Sans doute de mirer. Au Mans, miroder, enjoliver une surface de lignes droites ou courbes, mirodeure, ligne droite ou courbe destinée à faire un ornement. Miroder paraît être aussi un mot de Rennes et des environs. Le patois normand a miroter, ajuster avec soin.