misaine

misaine

n.f. [ de l'it. mezzana, voile du mât du milieu ]
Mât de misaine,
mât situé entre le grand mât et le beaupré.

MISAINE

(mi-zê-n') s. f.
Terme de marine. Mât d'avant, mât qui est auprès du beaupré. La voile de misaine, ou, simplement, la misaine, la voile attachée à ce mât.
Les pêcheurs normands donnent aussi ce nom à un morceau de toile qu'ils mettent pour les garantir de l'eau de la mer lorsqu'ils font la pêche de la morue.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Eust esté pris le dit Espaignol, mais en se defendant advisa le vent, et se meit au-dessus ; et, pour fuir plus tost, meit la mizenne soubs l'estouyn, qui est une voile tenant à un des bouts de l'antenne, pendant hors sur le bord du navire, mise là pour faire hastive fuite ou viste chasse [J. D'AUTON, Ann. de Louis XII, p. 348, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. mezzana, qui, au moyen âge, désignait la voile du mât du milieu, alors qu'artimone nommait la grande voile hissée au mât de l'avant, JAL.

misaine

MISAINE. n. f. T. de Marine. Il se dit du Mât d'avant, du mât qui est près du mât de beaupré. Le mât de misaine. La vergue de misaine. La hune de misaine.

misaine

Misaine, f. penac. Est la voile qui est entre le Beaupré et la grande voile du grand mast d'un navire.

Traductions

misaine

[mizɛn] nf
mât de misaine → foremast