mobilité

mobilité

n.f. [ lat. mobilitas ]
1. Caractère de ce qui est capable de mouvement : La mobilité des bras motilité ; immobilité fixité celles qui ont des difficultés à marcher ou qui se déplacent en fauteuil roulant
2. Caractère de ce qui est fluctuant, instable : La mobilité de l'électorat inconstance, versatilité ; constance, stabilité
Mobilité de la main-d'œuvre,
passage d'une région d'emploi à une autre ; changement de profession, de qualification.

mobilité

(mɔbilite)
nom féminin
capacité à se déplacer la mobilité géographique la mobilité professionnelle

MOBILITÉ

(mo-bi-li-té) s. f.
Propriété générale des corps, en vertu de laquelle ils obéissent parfaitement, et en tous sens, aux causes de mouvement. La mobilité du mercure.
Ses disciples [de Pythagore] et Philolaüs entre autres eurent un système astronomique qui leur était particulier, et dans lequel ils supposaient la mobilité de la terre [LAMOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Pythagore.]
La mobilité est la faculté qu'ont tous les corps de pouvoir être mis en mouvement [BRISSON, Traité de phys. t. I, p. 41, dans POUGENS]
La mobilité convient à l'atome, et le repos au monde [DIDEROT, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 64, dans POUGENS.]
Mouvement communiqué.
La lumière lugubre des lampes.... répandait une mobilité effrayante sur ces objets éternellement immobiles [les catacombes et leurs sépulcres] [CHATEAUB., Mart. V]
Terme de chirurgie. Mobilité des fragments, la possibilité de faire mouvoir les deux bouts d'un os rompu.
Facilité à prendre différentes expressions. Cet acteur a une grande mobilité dans la physionomie.
Son âme, active au delà de toute expression, donnait aux traits de sa physionomie une mobilité éblouissante et ravissante [MARMONTEL, Mém. V]
Facilité à passer promptement d'une disposition à une autre.
Ce qui me ravissait en elles, c'étaient les grâces de leur esprit, la mobilité de leur imagination, le tour facile de leurs idées et de leur langage [MARMONTEL, Mém VII]
Oswald était étonné de cette mobilité qui faisait succéder l'une à l'autre des impressions si différentes [STAËL, Corinne, X, 4]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mais ce n'est de nos fringuereaux Qu'inconstance et mobilité [COQUIL., dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVIe s.
    Mobilité [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. mobilitatem, de mobilis, mobile.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MOBILITÉ.
    Ajoutez :
    Comme il n'est rien de plus malaisé que de fixer la mobilité et de contenir ce feu des esprits [BOSSUET, 1er serm. Quinquagés. 1]
    Instabilité dans les lois, les institutions, les mœurs.
    Lorsque la législation était dans une mobilité continuelle... [LOCRÉ, Esprit du code Napoléon, 1805, t. I, p. 85]

mobilité

MOBILITÉ. n. f. T. didactique. Facilité à être mû. La mobilité des corps sphériques. La mobilité du mercure.

Il signifie aussi Facilité à changer. Mobilité des traits, de la physionomie.

Fig., Mobilité de caractère, d'esprit, d'imagination, Facilité à passer promptement d'une disposition à une autre, d'un objet à un autre. La mobilité des choses humaines, la mobilité des opinions, Leur incertitude, leur passage continuel d'un état à un autre.

mobilité

Mobilité, Mobilitas, Inconstantia.

Synonymes et Contraires

mobilité

nom féminin mobilité
1.  Caractère mobile.
2.  Caractère fluctuant.
constance, invariabilité, pérennité -littéraire: immuabilité.
Traductions

mobilité

mobility

mobilité

התנועעות (נ), מוביליות (נ), ניוד (ז), ניידות (נ), ניעות (נ), נִיּוּד

mobilité

mobilidade

mobilité

Mobilität

mobilité

мобилност

mobilité

mobilitet

mobilité

[mɔbilite] nfmobility