moins


Recherches associées à moins: du moins, tant que

moins

adv. [ lat. minus ]
1. Indique une infériorité de qualité, de quantité, de prix : Cette veste est moins belle plus
2. (Précédé de l'art. déf.) Indique le plus bas degré, la plus faible valeur de qqch : Elle semblait la moins intéressée. C'est ici que ça vous coûtera le moins cher.
À moins,
pour un moindre prix : Vous ne trouverez pas ce modèle à moins ; pour un motif moins important : On s'effraierait à moins.
À tout le moins ou pour le moins ou tout du moins,
en tout cas, avant tout, au minimum : C'était son rôle, à tout le moins, d'organiser cet entretien.
Au moins,
si ce n'est davantage : Elle a au moins trente ans; en tout cas, de toute façon : Il pourrait au moins la remercier.
Du moins,
néanmoins, en tout cas : C'est du moins ce que j'ai compris.
N'être rien de moins que,
être bel et bien, véritablement : Elle n'est rien de moins qu'une championne.
prép.
1. Indique une soustraction : 9 moins 6 égale 3. Il est dix heures moins vingt.
2. En algèbre, introduit un nombre négatif : Moins deux plus moins trois égale moins cinq.

à moins de

loc. prép.
1. Au-dessous de, à un prix moindre que : Il ne le vendra pas à moins de 200 euros.
2. (Suivi d'un inf.) Sauf si ; excepté si : Vous n'y arriverez pas, à moins de faire appel au maire.

à moins que

loc. conj.
(Suivi du subj.) Sauf si : À moins qu'il ne soit déjà parti ou qu'il soit déjà parti.
n.m.
Signe noté « − » utilisé pour représenter une soustraction ou pour l'écriture des nombres négatifs.

MOINS

(moin ; l's se lie : moin-z on a.... Au XVIIe siècle, quelques-uns prononçaient mains, c'était une prononciation archaïque)
Adv. comparatif de peu, répondant à l'adverbe latin minus, opposé à plus et servant à marquer infériorité ou diminution. Parlez moins haut. Un peu plus, un peu moins.
Un certain mauvais génie, non moins rusé et trompeur que puissant [DESC., Médit. I, 10]
Seigneur, honorez moins une faible conquête [RAC., Iph. I, 2]
Tu me haïssais plus, je ne t'aimais pas moins [ID., Phèdre, II, 5]
Achille nous menace, Achille nous méprise ; Mais ma fille en est-elle à mes lois moins soumise ? [ID., Iph. IV, 8]
En effet, ajoutait-il [Papirius], l'or et l'argent, à parler vrai, sont moins des armes que des dépouilles [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. VIII, p. 140, dans POUGENS]
Ne.... pas moins, n'en.... pas moins, c'est-à-dire tout de même, nonobstant. Je suis souffrant, mais je n'en irai pas moins à la cérémonie.
Je n'en perdrai pas moins ce peuple abominable [RAC., Esth. II, 6]
Je n'en mourrai pas moins, j'en mourrai plus coupable [ID., Phèdre, I, 3]
Moins que jamais, se dit pour exprimer une impossibilité absolue.
Après l'éclat et les pas que j'ai faits, Je dois vous épouser encor moins que jamais [RAC., Bérén. V, 6]
Encor moins, se dit, après une première réponse négative, pour nier encore plus fortement dans une seconde réponse. Connais-tu cette femme, lui dit le visir ? Non, seigneur, lui répondit Dgerberi.
Tu connais donc son fils ? Encore moins, reprit-il [COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Cont. orient. Hist. du portefaix, Œuv. t. VIII, p. 190, dans POUGENS]
Moins.... moins, plus.... moins, moins.... plus, se dit dans des phrases qui se correspondent.
Plus je suis votre amant, moins je suis Curiace [CORN., Hor. II, 5]
Certes, plus je médite, et moins je me figure Que vous m'osiez compter pour votre créature [RAC., Brit. I, 2]
Moins on lui en parlait, et plus il s'en occupait [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Au commencement du XVIIe siècle, on pouvait, dans cette construction, disposer autrement les adverbes de comparaison.
J'ai moins de repentir plus je pense à ma faute [MALH., V, 30]
Le moins, superlatif de peu.
Nous demandons au ciel ce qu'il nous faut le moins [BOILEAU, Épître V]
Quand j'y pensai le moins [RAC., Théb. III, 6]
Et les plus malheureux osent pleurer le moins [ID., Iphig. I, 5]
Au moins mal qu'il se peut, de la façon la moins mauvaise possible (moins dans cette locution détermine le mot mal, et est par conséquent adverbe).
Quant au but principal qu'Ésope s'y propose, J'y tombe au moins mal que je puis [LA FONT., Fabl. V, 1]
Ne.... pas le moins du monde, en aucune façon (dans cette locution, le moins du monde détermine un verbe et est par conséquent adverbe).
Le roi ne s'aperçut pas le moins du monde de cette scène [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 316]
Absolument. Avez-vous eu connaissance de ce bruit ? pas le moins du monde. Moins pour le moins, tournure archaïque et qui n'est plus guère usitée.
Ce Dieu touche les cœurs lorsque moins on y pense [CORN., Poly. IV, 3]
Souvent le bonheur vient lorsque moins on l'espère [RACAN, Berger. V, 3]
Pour montrer que son cœur sait, quand moins on y pense, D'une bonne action verser la récompense [MOL., Tart. V, 7]
De tous les besoins publics c'est celui qui court moins de risque [MASS., Carême, Resp. hum.]
De toute la philosophie de Platon, la partie que je crois moins soutenable est la physique [FLEURY, Disc. sur Platon, III]
Moins a certains emplois où il est adjectif, répondant à l'adjectif latin neutre minus. C'est moins que rien, se dit d'une chose de nulle considération, et aussi d'une personne qu'on méprise. Cette femme est moins que rien. Cette blessure est moins que rien. Dans certaines locutions que l'usage a consacrées, au lieu du que, on emploie de. Cela coûtera moins de dix francs.
Votre exemple ne laisse à personne à douter, Qu'à moins de la couronne on peut le mériter [CORN., Othon, IV, 4]
En moins de, dans moins de, c'est-à-dire dans un moindre espace de temps.
Ainsi Charles XII, à dix-huit ans, commença et finit cette guerre en moins de dix semaines [VOLT., Charles XII, 2]
En moins de rien, en très peu de temps, en un moment.
Mais, sitôt qu'il parut, je vis en moins de rien Tout mon camp déserté pour repeupler le sien [CORN., Sertor. I, 1]
Toute votre félicité, Sujette à l'instabilité, En moins de rien tombe par terre [ID., Poly. IV, 2]
On dépeuplerait un État en moins de rien, si on en tuait tous les médisants [PASC., Prov. VII]
Nos gens ont chassé en moins de rien les ennemis de la demi-lune, et s'en sont emparés [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 241, dans POUGENS]
Cette tournure est le reste d'un archaïsme. Dans l'ancienne langue, le complément des comparatifs se marquait par de : Moins grand de moi, ce qui répond à l'ablatif latin : minor me.
A moins de, loc. prép. À un prix au-dessous de (dans cette locution, moins joue le rôle d'adjectif). Je ne lui donnerai pas ce cheval à moins de mille francs. C'est encore ici un reste de l'archaïsme noté plus haut, n° 7. Absolument. À moins, pour un prix moindre, pour une peine moindre, pour une cause moindre. Vous avez beau marchander, vous ne l'aurez pas à moins. On rirait, on se fâcherait à moins.
Et je crois qu'à moins on s'effraie [LA FONT., Fabl. I, 12]
La tête tourne à moins [SÉV., 214]
J'ai compris [dit une vierge infidèle] qu'on pouvait vous servir à moins, que vous ne demandiez pas des empressements si vifs et une fidélité si scrupuleuse [MASS., Prof. relig. Serm. 2]
À moins de, sans une certaine condition (le de est ici pour le que qui suit les comparatifs).
À moins de cela il ne devait pas exposer sa réputation en produisant des ouvrages si ridicules [RACAN, Mém. pour la vie de Malherbe.]
Je me voyais perdue à moins d'un tel otage [CORN., Rodog. II, 2]
Tout est perdu, madame, à moins d'un prompt remède [ID., Nicom. V, 4]
Je sais qu'à moins d'une couronne sur la tête, je ne saurais seconder votre mérite [CYRANO DE BERG., Pédant joué, V, 10]
À moins que de, avec un substantif, au-dessous de, pour quelque chose de moindre (cette locution, irrégulière d'ailleurs, ne s'explique que par le pléonasme du que qui suit les comparatifs, avec le de archaïque qui les suivait autrefois et qui les suit aujourd'hui en quelques cas avec moins et plus).
À moins que d'une reine il n'a pu s'enflammer [CORN., D. Sanche, IV, 5]
Ce serait pour Carthage un bonheur signalé ; Mais, madame, les dieux vous l'ont-ils révélé ? À moins que de leur voix, l'âme la plus crédule D'un miracle pareil ferait quelque scrupule [ID., Soph. I, 3]
À moins que d'une tête un si grand corps chancelle [ID., Othon, III, 3]
À moins que de cela, l'eussé-je soupçonné ? [MOL., l'Ét. I, 10]
À moins que, sans de, ce qui est la locution correcte, mais est devenu un archaïsme.
Ces miracles visibles Ne sont point ouvrages possibles, à moins qu'une immortelle main [MALH., III, 3]
Après leur avoir demandé s'ils étaient condamnés à faire des vers ou à être pendus, il leur disait qu'à moins que cela ils n'en devaient point faire [RACAN, Lett. XI, à Chapelain.]
Moi dont la perte est sûre à moins que sa ruine [CORN., Nicom. III, 8]
À moins que de, avec un verbe à l'infinitif, indique une condition qui, si elle ne s'effectue pas, laisse faire ce dont il s'agit.
Et ta beauté, sans doute, emportait la balance, à moins que d'opposer à tes plus forts appas Qu'un homme sans honneur ne te méritait pas [CORN., Cid, III, 4]
Toute puissance est faible à moins que d'être unie [LA FONT., Fabl. IV, 18]
On peut supprimer le que. À moins d'être fou, il n'est pas possible de raisonner ainsi. À moins que.... sans de, avec un verbe à l'infinitif.
Je ne t'écoute pas à moins que m'épouser [CORN., le Ment. II, 3]
N'es-tu pas, Ô mon Dieu, mon Seigneur souverain, Et moi ton serviteur, pauvre, lâche, imbécile, Dont tout l'effort est inutile à moins qu'avoir l'appui de ta divine main [ID., Imit. III, 10]
Le moyen d'en rien croire à moins qu'être insensé ? [MOL., Amph. II, 1]
Et l'on ne doit jamais souffrir sans dire mot De semblables affronts, à moins qu'être un vrai sot [ID., Sgan. 17]
Qui croit qu'on n'est point sage à moins qu'être insensible [DESTOUCHES, Phil. mar. I, 6]
Les grammairiens ont condamné la tournure à moins que avec un infinitif. Mais c'est tout au plus un archaïsme, et rien n'empêcherait de s'en servir en vers et dans la prose élevée suivant l'euphonie. À moins que, loc. conj. qui régit le subjonctif avec la particule ne, et qui signifie si ce n'est que.
Un lièvre en son gîte songeait (Car que faire en un gîte à moins que l'on ne songe ?) [LA FONT., Fabl. II, 14]
À moins que votre cœur, animé d'un beau zèle, De vos nouveaux amis n'embrasse la querelle [RAC., Alex. II, 3]
À moins que la pitié qui semble vous troubler Ne soit ce coup fatal qui vous faisait trembler [ID., Athal. II, 7]
À moins qu'un homme ne soit un monstre, la douceur d'une femme le ramène et triomphe de lui tôt ou tard [J. J. ROUSS., Ém. V]
Quelquefois le ne est supprimé, du moins en vers.
À moins que pour régner le destin les sépare [CORN., Œdipe, I, 5]
À moins qu'à vos projets un plein effet réponde, Ce serait trop donner à discourir au monde [ID., Ment. II, 1]
À moins que ton secours me relève le cœur, à moins que ta bonté ranime ma langueur, Mes plus ardents efforts ne peuvent rien produire [ID., Imit. III, 40]
À moins qu'il soit mêlé d'un peu de peine [LA FONT., Gag.]
La maîtresse ne peut abuser votre foi, à moins que la suivante en fasse autant pour moi [MOL., le Dép. I, 1]
Et moi je ne puis vivre à moins que vos bontés Accordent mon pardon à mes témérités [ID., D. Garc. II, 6]
oins a certains emplois où il figure comme substantif abstrait, signifiant une moindre quantité. Il a moins de fortune que vous. Il a moins de capacité que son frère.
Eux trois [protecteurs] voulaient moins de reconnaissance Qu'à ce marchand il n'en coûtait pour un [LA FONT., Fabl. VIII, 18]
Nous avons parlé sérieusement de ses affaires [du marquis de Pomenars], qui ne sont jamais de moins que de sa tête ; le comte de Creance veut à toute force qu'il ait le cou coupé ; Pomenars ne veut pas ; voilà tout le procès [SÉV., 26 juill. 1671]
Il lui coûtait moins d'exposer sa vie, que de dissimuler ses sentiments [FLÉCH., Duc de Mont.]
Je veux moins de valeur et plus d'obéissance [RAC., Iph. IV, 6]
Ayez moins de frayeur ou moins de modestie [ID., Brit. II, 3]
En un mot, moins de superstitions, moins de fanatisme ; et moins de fanatisme, moins de malheurs [VOLT., Dict. phil. Superstition, V]
On a moins de génie que dans le siècle de Louis XIV, moins de vrai talent, moins de grâce et de politesse ; mais on a beaucoup plus de connaissances ; notre philosophie n'est pas à mépriser [ID., Lett. Richelieu, 1er oct. 1775]
Il ne le menace pas de moins que de lui rompre bras et jambes, c'est-à-dire ses menaces vont jusqu'à dire qu'il lui rompra bras et jambes. Ni plus ni moins.
Il n'en fait ni plus ni moins. [SÉV., 44]
Quand je me fâcherais, il n'en sera ni plus ni moins, c'est-à-dire la chose restera la même.
Moins, employé substantivement avec l'article le, la plus petite partie.
Et le glaive est le moins de ma calamité [MALH., IV, 7]
Que le plus et le moins y mette différence [RÉGNIER, Sat. X]
Le moins qu'on puisse faire, se dit pour exprimer que la chose qu'on fait est la moindre, et qu'on devrait faire davantage. Le moins que vous puissiez faire, c'est de l'aller trouver.
C'était bien le moins qu'ils fissent brûler Zadig pour le mauvais tour qu'il leur avait joué [VOLT., Zadig, 13]
Moins se dit quelquefois archaïquement en ce sens pour le moins.
Le respect que l'on porte à l'antiquité est aujourd'hui à tel point, dans les matières où il doit avoir moins de force, que l'on se fait des oracles de toutes ses pensées, et des mystères même de ses obscurités [PASC., Traité sur le vide, Préf.]

PROVERBE

    Qui peut le plus, peut le moins.
10° Il se construit aussi comme substantif avec du, et se joint à plus ; la locution signifie d'une quantité plus ou moins grande.
Tous les hommes sont fous, et, malgré tous leurs soins, Ne diffèrent entre eux que du plus ou du moins [BOILEAU, Sat. IV]
Ils sont à peu près d'accord, ils en sont sur le plus et le moins, il ne s'agit maintenant que du plus ou du moins, c'est-à-dire il n'y a plus entre eux de débat que sur la quantité, sur la somme plus ou moins considérable à donner d'un côté et à recevoir de l'autre. La chose ne peut pas être arrivée ainsi, il faut qu'il y ait du plus ou du moins, il faut qu'on ait supposé des circonstances qui ne sont pas vraies, ou qu'on en ait omis qui le sont.
11° S. m.Terme d'algèbre. Un moins, trait horizontal qui est le signe de la soustraction ; ainsi dénommé parce qu'il se prononce moins. A-B, prononcez : A moins B.
12° S. m.Terme d'imprimerie. Tiret long qui ordinairement sert à séparer des phrases ou à remplacer des mots qu'on juge inutile de répéter ; ainsi nommé parce qu'il a la forme du moins employé en algèbre.
13° L'et tant moins, substantif composé, qui signifie la quantité, la somme qu'il y aura de moins sur une quantité à fournir, une somme à payer.
Claudine, je t'en prie, sur l'et tant moins [MOL., G. Dand. II, 1]
Sur et tant moins, en déduction. Je vous donnerai cela sur et tant moins de ce que je vous dois. Sur et tant moins de la somme de mille écus on lui a donné cinq cents francs. Cette locution a vieilli ; elle signifie : et autant de moins.
14° Moins se combine avec quelques propositions pour former des locutions dans lesquelles il a grammaticalement un rôle de substantif. Au moins, loc. conj. qui sert à marquer quelque restriction dans les choses dont on parle.
Quand nous sommes malheureux, au moins avons-nous la mort, qui est comme un port assuré pour sortir de nos misères [BOILEAU, Traité du sublime, ch. VII]
[Il] Présente à mes regards un front séditieux, Et ne daignerait pas au moins baisser les yeux [RAC., Esth. II, 1]
Ne sait-on pas au moins quel pays est le vôtre ? [ID., Athal. II, 7]
On dit à peu près de même, tout au moins, pour le moins, à tout le moins.
Qu'il offre à tout le moins quelque chose qu'on voie [RÉGNIER, Sat. VI]
À tout le moins usons de ce peu de liberté qui nous reste [BALZ., liv. I, lett. 3]
À tout le moins il est en ma puissance de suspendre mon jugement [DESC., Méd. I, 10]
Donne-moi pour le moins le temps de la connaître [CORN., Poly. V, 2]
Tout au moins vous vous moqueriez de moi, et vous savez combien j'estime votre estime [SÉV., 13 oct. 1673]
Votre songe, tout faux qu'il est, est pourtant le songe d'un homme qui rêve : tout au moins il est sûr que vous rêvez [FÉN., t. XXIX, p. 248]
Nous valons pour le moins ce qu'elle a su quitter [VOLT., Scyth. I, 3]
Au moins, signifie quelquefois sur toutes choses, et sert à avertir celui à qui l'on parle de se souvenir particulièrement de ce qu'on lui dit. Au moins, prenez-y garde, c'est votre affaire. Ne vous en allez pas au moins, j'ai besoin de vous.
Songe au moins, songe au sang qui coule dans tes veines [VOLT., Zaïre, II, 3]
Au moins signifie encore en une quantité qu'on ne peut évaluer au-dessous de.... Il a au moins dix mille livres de rente....
15° Du moins, loc. conj. qui sert à restreindre ; c'est un synonyme de au moins. Il est étourdi ; du moins il a bon cœur.
Rends-toi digne du moins de ce que tu demandes [CORN., Cinna, IV, 6]
Il sait aimer du moins, et même sans qu'on l'aime [RAC., Andr. II, 1]
Du moins a été employé pour signifier en une quantité qui n'est pas au-dessous de ; c'est un archaïsme et un des sens qu'a aujourd'hui au moins.
....Je m'en doutais, seigneur, que ma couronne Vous charmait bien du moins autant que ma personne [CORN., Nicom. I, 2]
Poppée avait pour vous du moins autant d'appas ; Et, quand on vous l'ôta, vous n'en mourûtes pas [ID., Othon, I, 3]
Je crois avoir démontré que l'action de l'Heautontimorumenos de Térence comprend du moins quinze heures [MÉNAGE, Disc. sur l'Heautont. de Térence, avert.]
Je vais gager qu'en perruques et rubans il y a du moins vingt pistoles [MOL., l'Av. I, 5]
Nous trouvâmes qu'il fallait qu'ils fussent du moins trois cents piqueurs pour piquer menu [SÉV., 15 juill. 1671]
Il y a peu de femmes si parfaites qu'elles empêchent un mari de se repentir, du moins une fois le jour, d'avoir une femme, ou de trouver heureux celui qui n'en a point [LA BRUY., III]
L'évêque était choisi en présence du peuple par les évêques de la province assemblés dans l'église vacante, du moins au nombre de deux ou trois [FLEURY, Mœurs des chrét. XXXII]
Après cette guerre terminée en 1697, l'Europe se voyait sur le point de retomber dans un trouble du moins aussi grand par la mort de Charles II, roi d'Espagne [FONTEN., Tallard.]
Je l'aurai [une terre] pour vingt-cinq mille écus, et je suis assuré qu'elle en vaut bien soixante mille. - Du moins, Monsieur, du moins [LESAGE, Crispin rival de son maître, sc. 15]
16° De moins, loc. adv. De manque. Il y a dans ce sac dix francs de moins. On a supprimé jadis la préposition de.
Il eût mieux valu danser une courante moins, et m'envoyer une lettre [VOIT., Lett. 102]
Corneille a renversé la place de la préposition de, et dit : J'ai moins d'un ennemi, au lieu de : J'ai un ennemi de moins.
Enfin, grâces aux dieux, j'ai moins d'un ennemi ; La mort de Séleucus m'a vengée à demi [CORN., Rodog. V, 1]
De moins sert aussi à exprimer quelque diminution, quelque rabais. Marchandez, vous aurez cela pour quelque chose de moins.
17° En moins, à déduire. Vous compterez cela en moins. Manquant. J'ai reçu en moins trois francs.
18° Rien moins que, voy. RIEN.
19° Rien de moins, voy. RIEN. L'Académie n'a pas cette locution ; car, quand elle cite comme un exemple : il n'y a rien de moins vrai que cette nouvelle, elle se méprend ; ce n'est pas la locution rien de moins, c'est la locution rien de : il n'y a rien de moins vrai, rien de plus vrai.
20° Terme d'administration militaire. Moins perçu, ce que l'on n'a pas reçu. Il y a tant de moins perçu.
21° Moins enchérisseur, celui qui reste adjudicataire dans les adjudications qui se font au rabais (MASSÉ, 1766).

REMARQUE

  • 1. Moins sans que se met ordinairement avant le participe passé dans les temps composés : si je l'eusse moins aimé. Cependant ce n'est pas une faute de dire : si je l'eusse aimé moins.
  • 2. S'il y a un que, moins se place ordinairement après le participe : Si je l'eusse aimé moins que vous ; mais on peut dire aussi : Si je l'eusse moins aimé que vous.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E li plaiez [le blessé] jurra [jurera] sur saintz que par mes [moins] nel pot faire.... [, Lois de Guill. 11]
  • XIIe s.
    Vostre lignage en sera meins amés [, Roncisv. 82]
    Quant mains se donent garde cil qui sont au crenel [, Sax. IX]
    Tous li mains courrouciez s'estoit bien aatis [décidé], Qu'ains i lairroit la teste que il fust asservis [, ib. XXVI]
  • XIIIe s.
    Li aisnés ot non Robiers et li mains nés Loeys [, Chr. de Rains, 2]
    Mais ore en savons mains que ne savions devant [, Berte, CVII]
    Si comme s'il done le [la] coze por mains que ele ne vaut [BEAUMANOIR, XXI, 32]
    Une d'eles [des fleches] qui le mains blece, Ot non, ce m'est avis, simplece [, la Rose, 943]
  • XVe s.
    [Jean Lyon] avoit du moins deux ou trois cens blancs chaperons autour de lui [FROISS., II, II, 53]
    Ce siege dura onze semaines trois jours moins [ID., I, I, 143]
    Fut pris le sire de Cliçon et soupçonné de trahison ; à tout le moins grand fame en courut [ID., I, I, 212]
    Allons à tout le moins jusques sur le mont d'or [ID., II, II, 195]
    Le hourt estoit tant richement paré de drap d'or et de soye qu'il resplendissoit à touz lez [de tous côtés] par le soleil, qui ses raiz matineux gettoit ; et encores estoit ce du moins [c'était encore ce qu'il y avait de moins beau] ; car la pucelle.... [, Perceforest, t. V, f° 81]
    Car jeunesse et adolescence (C'est son parler, ne mains ne mais), Ne sont qu'abbus et ignorance [VILLON, Gr. Test.]
    Et là ha continué à escripre le moings mal qu'il ha peu, selon ce qu'on luy ha rapporté [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1420]
  • XVIe s.
    Tous chevaliers certes ne plus ne mains, Vers les dames doivent tendre les mains [J. MAROT, V, 288]
    Qu'il ne veut pas moins fidelement garder aux autres leurs droits, qu'il veut les siens lui estre gardez [CALV., Inst. 905]
    Ceste parole ne s'adresse pas moins aujourd'hui aux chrestiens, qu'elle s'adressoit aux peres du vieil testament [ID., ib. 1069]
    Voire assez moins que.... [MONT., I, 11]
    Les Pallantides avoient tousjours esperé de recouvrer le royaume d'Athenes, à tout le moins après la mort d'Aegeus [AMYOT, Thés. 15]
    Diocles a le premier mis ce compte en avant, au moins quant aux principaux points [ID., Rom. 3]
    C'est la beste de ce monde la moins mal faisante [ID., ib. 14]
    Il eust eu honte, si le plus pauvre homme de la ville de Thebes se fust passé à moins que luy pour sa personne [ID., Pélop. 6]
    S'ilz eussent encore poursuivy le moins du monde, ilz eussent sans point de doute attainct le cheval qui l'emportoit [ID., Lucull. 31]
    Si veu ne l'avez, pour le moins avez vous ouy de luy parler [RABEL., Pant. III, prol.]
    Reste ung petit scrupule à rumpre ; petit, dy je, moins que rien [ID., ib. III, 30]

ÉTYMOLOGIE

  • Wall. mon ; namur. moin ; messin, moué ; provenç. mens, menz, meins ; espag. et portug. menos ; ital. meno ; du lat. minus ; comparez le grec, le goth. mins, minz. Minus est le neutre de minor (voy. MOINDRE). On remarquera, dans l'ancien français, la forme mes, qui concorde avec le préfixe mes....

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MOINS. - REM. Ajoutez :
  • 3. Régnier emploie souvent ni moins au sens de encore moins. Or ce [qui me pousse à faire des vers] n'est point de voir en règne la sottise, L'avarice et le luxe entre les gens d'Église.... Ni moins, que la valeur n'ait plus ici de lieu, Que la noblesse coure en poste à l'Hôtel-Dieu, Sat. VI. Cela n'est plus usité.

moins

MOINS. Adv. de comparaison qui est opposé à Plus, et qui sert à marquer l'infériorité d'une personne ou d'une chose comparée à une autre ou à elle-même, sous quelque rapport de qualité, de quantité, d'action, etc. Elle est moins jolie que sa soeur. Elle a six ans de moins que son frère. Il est moins spirituel qu'il n'est instruit. Il a moins de savoir que de vanité. Il est moins bien portant qu'avant son voyage. Cette chambre est moins grande que l'autre, moins grande que je ne l'avais cru. Sa famille est bien moins nombreuse que la vôtre. J'ai bien moins, beaucoup moins d'intérêt à cela que vous. Ce que je vous en dis est moins pour vous faire de la peine que pour vous avertir. Il ne faut pas moins qu'une raison aussi forte pour me déterminer. Plus vous le presserez, moins il en fera. Moins vous en direz, plus il en fera. Cela n'a pas moins de trente pieds. Nous n'étions pas moins de cent personnes. Un peu plus, un peu moins. Je n'en donnerai ni plus ni moins. Il n'en sera ni plus ni moins. Parlez moins. Parlez moins haut. Soyez moins en colère, un peu moins en colère.

Il ne le menace pas de moins que de lui rompre bras et jambes, Il porte ses menaces jusqu'à dire qu'il lui rompra bras et jambes.

C'est moins que rien, se dit D'une chose de nulle considération, et aussi D'une personne qu'on méprise. Le présent que je vous fais est moins que rien. Cet homme-là est moins que rien.

moins

MOINS s'emploie substantivement dans plusieurs phrases différentes. Ainsi on dit: Le moins que vous puissiez faire, c'est de l'aller trouver, La moindre chose que vous puissiez faire. Ils sont à peu près d'accord, ils en sont sur le plus et sur le moins, il ne s'agit maintenant que du plus ou du moins, Il n'y a plus entre eux de débat que sur la quantité, sur la somme plus ou moins considérable à donner d'un côté et à recevoir de l'autre. La chose ne peut pas être arrivée ainsi, il faut qu'il y ait du plus ou du moins, Il faut qu'on ait supposé des circonstances qui ne sont pas vraies, ou qu'on en ait omis qui le sont.

Prov., Qui peut le plus, peut le moins.

moins

Moins, Minus.

Trois fois moins ce champ la rend que tu n'as semé, Tribus tantis ager ille minus reddit, quam obseueris.

Moins cela. En monstrant quelque festu ou autre chose de neant, Reddet tibi cito. M. istoc vilius.

Moins long temps, Minus diu.

Il y a moins de quinze ans, Minus quindecim anni sunt.

Moins que la mesure, Intra modum.

Un peu moins, Paulo minus.

Un moins de cent, Vndecentum.

Il y auroit beaucoup moins de mauvaises gens, Homines essent minus multi mali.

Afin que le moins de gens qu'il fust possible sceussent et fussent advertis du meschant fait de cestuy, Vt quam minime multi de istius nefario scelere audire possent.

Qui a moins que rien, Cui minus nihilo est.

Qui ont le moins, Qui minus habent.

Si peu que vous voudrez que quelque chose que ce soit, Momentum, Aliquantulum, Pauxillum.

N'estre point le moins du monde de temps sans mal faire, Punctum temporis nullum vacuum peccato praeterire.

Je ne sçauroy moins dire, que, etc. Vt leuissime dicam, dimicandum nobis fuisset.

L'homme du monde le moins chargeant, Homo minime in rogando molestus.

Comme si c'estoit moins mon profit que le tien, Quasi istic minor mea res agatur, quam tua.

Moins estimer, Minoris aestimare.

Lequel j'estime moins que tous les plus moindres, Quem ego esse puto infra omnes infimos homines.

Faire moins, ou point si souvent, Rarius facere.

Il vient moins souvent au Senat, Minus in Senatum venit.

¶ A moins de cent escus, Minore centum aureis.

Ils ne peuvent tirer de Cecilius un denier à moins d'interest que de treze pour cent, A Caecilio minore centesimis nummum mouere non possunt.

A tout le moins, Attamen, Duntaxat, Minimum, Modo, Saltem.

A tout le moins le fascheray-je, Molestus certe ei fuero.

Je te prie qu'il se remette à bien vivre, à tout le moins à ceste heure, Te oro Daue, vt redeat iam in viam.

Si en nulle autre maniere, à tout le moins à usure, Si nullo alio pacto, vel foenore.

Ou à tout le moins, Aut certe.

Au moins, Saltem.

Si tu ne le fais le jour mesme au moins le lendemain, Si non eodem die, at postridie.

Au moins maintenant, Vt haeream in parte aliqua tandem apud Thaidem.

S'il ne l'a fait par autre chose, au moins l'a il fait à fin de, etc. Si nihil aliud, saltem vt eum, etc.

Tout au moins, Minime.

De moins en moins m'obëit il, Mihi iam minus minusque obtemperat.

Du moins quatre fois, Cum minimum quater.

En moins de rien, Minimis momentis, Momento.

Parachever en moins de trois heures, Minus horis tribus perficere.

En autant de paroles que les Stoiciens, ne plus ne moins, Totidem verbis, quot Stoici.

Qu'il ne face point plus ne moins, Nequid plus minusve faxit.

Pour le moins, Minime, Minimum, Cum minimum.

moins


MOINS, adv. [Moein, et devant une voyèle, moeinz, monos. long.] C'est le comparatif de peu. Le superlatif est le moins. "Parlez moins et moins haut. "Il a en cela moins d'intérêt que vous. "C'est bien le moins que vous puissiez faire pour lui. = 1°. Moins régit le génitif, avec l'article indéfini de "Moins d'argent, de soldats, de viande, de pain, etc. et non pas moins du bien, de l'argent, des soldats, de la viande, du pain, comme disent, en certaines Provinces, des gens mal instruits. = Il a ce même régime, lorsqu'il est employé substantivement. On dit absolument et sans régime: "Il y a du plus ou du moins dans ce qu'il dit; mais on dit aussi: "Suivant le plus ou le moins de munitions; faites le moins de dépenses que vous pourrez. = S'il est suivi de la prép. de dans ces ocasions, il en a d'aûtres où il faut que cette préposition le précède. "Persée, âgé de trente ans, et Démétrius, qui avoit cinq années moins. ROLLIN. Il falait de moins. = 2°. Moins se place aprês les tems simples des verbes; et quand il est seul, et qu'il n'est pas suivi de que, il se met dans les tems composés entre l'auxiliaire et le participe. On peut pâsser aux Poètes de le mettre aprês. "Si je l'eusse aimé moins, dit Voltaire dans son OEdipe. En prôse, on dirait, si je l'eusse moins aimé. = Que si moins est suivi de que, on le met indiféremment devant ou aprês le participe dans les tems composés. "Si je l'eusse moins aimé que vous; si je l'eusse aimé moins que vous. Enfin, si moins est suivi d'un autre adverbe, il doit être mis aprês le participe. "Ils ont combatu moins courageusement. = Il suit les mêmes règles avec l'infinitif. "Vous ne pouvez moins faire ou faire moins pour l' un que pour l'aûtre. "On l'a vu combattre moins courageûsement. = 3°. À~ moins régit le génitif. "À~ moins d'un promt secours, il est perdu. Autrefois on disait à moins que, devant les~ noms comme devant les verbes. Malherbe l'~ a dit souvent de même.
   Certes, ces miracles visibles,
   Excédant le penser humain,
   Ne sont point ouvrages possibles,
   À~ moins qu'une immortelle main.
On dirait aujourd'hui, à moins d'une immortelle main. * D'aûtres disaient, à moins que de. "Le Tage, qu' il étoit impossible, à moins que d'un miracle, de traverser sans barque. Vie de St. P. d'Alc. Dites, à moins d'un mirâcle. = 4°. À~ moins que régit le subjonctif, et il exige toujours la particule négative ne. "À~ moins que vous ne changiez de baterie. Les Poètes ont peut-être droit de retrancher la négative, quand elle les embarrasse.
   À~ moins que pour régner le destin les sépare.
       Corn. OEdipe.
  Et vous n'obtiendrez rien, à moins qu'il soit content.
      Agésilas.
  À~ moins que vous ayez l'aveu de Lysander.
       Ibid.
  À~ moins que la suivante en fasse autant pour vous.
      Molière.
Je ne dois pas dissimuler que l'Acad. met en exemples deux phrâses, dont l'une a cette particule négative, et l'aûtre ne l'a pas; mais j'avoûe que je ne devine pas la raison de cette diférence. = À~ moins que de, avec l'infinitif, rebute au contraire cette particule négative. "À~ moins que de l'avoir vu, je ne pourrois le croire. * Un Avocat Provençal retranche le que et met la négative ne. "À~ moins de ne fermer volontairement les yeux à la lumière, etc. C'est un provençalisme, comme, je crains de ne faire, j' ai peur de ne dire. = Le retranchement de la conjonction que serait moins irrégulier. Plusieurs, en dépit des Gramairiens, disent, avant de faire, à moins de dire. — Molière, au contraire, conservait le que, et retranchait de: "à moins qu'être un vrai sot; à moins que l'avoir vu; comme plusieurs disaient, avant qu'être, plutôt que avant d'être ou avant que d'être. Voy. AVANT, n°. 3°. = À~ moins s'emploie quelquefois adverbialement et sans régime. "On se fâcheroit à moins, c. à. d. pour un moindre sujet. = Au moins, du moins, tout au moins, pour le moins, tout du moins, à tout le moins, adverbes sans régime. Ils signifient tous la même chôse. Les deux premiers sont les plus usités; les deux suivans sont plus du st. fam. Je ne sais si le cinquième a jamais été en usage: du moins je le crois vieux, quoique l'Acad. l'ait conservé dans la dern. édit. "Tout du moins, pour le moins. Le dernier ne se dit plus que dans cette phrâse, à tout le moins une fois l'an, consacrée dans les Comandemens de l'Église. Marsolier s'en est encôre servi. "Il s'attendoit qu'il lui demanderoit quelque grâce pour lui-même, ou à tout le moins (tout au moins) d'être remboursé de ce qu'il avoit avancé. — Richelet met, à tout le moins sans remarque; l' Académie ne le met pas.
   REM. I. Au moins et du moins, à la tête de la phrâse, font marcher le pronom nominatif aprês le verbe. "En cela au moins êtes-vous bien juste. Voit. "Les troubles sortirent de Rome avec Novatien. Au moins, le plus grand scandale y cessa-t'il bientôt. Berault, Hist. de l'Égl. "Du moins ce Prince fut-il le maître des conditions. Moreau. "On le soupçonoit d'être le chef de la conspiration. Du moins est-il certain qu'il étoit instruit du complot. Lett. Édif. = II. Au moins doit être placé le plus près possible du nom qu'il modifie. "Quinze cents soldats, ou gens de nouvelle levée prisoniers, au moins. Anon. Il falait, ce me semble, au moins quinze cens soldats, etc. Au moins et du moins se disent assez indiféremment pour le sens: mais le 2d vaut mieux, quand le mot précédent finit par une voyèle: ou au moins forme une consonance désagréable. Il vaut mieux dire, ou du moins. = III. Non moins a le sens d'aussi. Il est à remarquer que de deux chôses que du moins et aussi compârent, il faut placer la première celle qui est la moins conûe. Ainsi, suposé que celui dont on parle fût plus conu par ses vertus, que par ses amabilités, il faudrait dire, non moins aimable, qu'estimable. Il est peu d'Auteurs qui aient senti la justesse de cette observation. On a dit de M. Thomas: "Non moins estimable par ses talens que par ses vertus. Il falait dire, au contraire, non moins estimable par ses vertus, que par ses talens; parce que ses vertus étaient moins généralement conûes que ses talens. = IV. Pas moins sans négative, dans le sens de cependant, est une locution populaire. "Elle travailloit en linge pour les gens du comun, mais pas moins elle gâgnoit sa vie, etc. Th. d'Éduc. "Je vois bien que vous faites une bonne action; mais pas moins le secret de ça me tarabuste. Ibid. = V. Doit-on dire: il ne fut rien moins que, ou rien de moins que? Je crois que le premier est plus autorisé. Le P. Berruyer et M. Berault, et autres Auteurs emploient le 2d. L'Acad. met plusieurs exemples sans de. = VI. En moins de rien, adv. Très-promptement, en peu de tems. "Il a mangé son bien en moins de rien. — Il est tout au plus du style médiocre. = VII. Sur et tant moins; en déduction de, est un terme de Pratique. "Il lui a doné cinq cents francs, sur et tant moins de ce qu' il lui devoit.

Traductions

moins

(mwɛ̃)
adverbe
1. marque une quantité, une intensité plus petite Il souffre moins. Il est moins grand que toi. Il a moins de travail en ce moment. C'est la moins chère de toutes.
2. les personnes qui ont moins de 18 ans Interdit aux moins de 18 ans.
3. indique une diminution avoir cinq ans de moins
4. au minimum Il mesure au moins deux mètres. Tu pourrais au moins faire ça.
5. en tout cas Il est très riche, du moins c'est ce qu'il dit.

moins

minus, less, lessermin, minder, minus, minst, (het) minste, geringer, geringst, minimum, minteken, verminderd metמינוס (מ חיבור), פחות (תה״פ), מִינוּסmenosλιγότερο, μείον, παρά, λιγότεροςmenoأَقَلُ, أَقَلْ, نَاقِصٌméně, mínusfærre, mindre, minusminus, wenigermiinus, vähemmänmanje, manji・・・を引いた, より少量, 少なく...을 뺀, 더 적은, 보다 적은 양mindre, minusbez, mniejmenosминус, меньше, меньшийmindre, minus, yngreน้อยกว่า, น้อยลง, ลบdaha az, eksiít hơn, ở mức ít hơn, trừ没有, 较少, 较少地по-малко
préposition
1. indique une soustraction dix moins deux dix heures moins vingt
2. introduit un nombre négatif Il fait moins cinq (degrés) .

moins

[mwɛ̃]
adv
(comparatif)less
moins que → less than
moins grand que → not as tall as
de moins → less
100 euros de moins → 100 euros less
3 jours de moins → 3 days less
Il a trois ans de moins que moi → He's three years younger than me.
Nous avons trois jours de vacances de moins que l'an dernier → We have three days holiday less than last year.
Il est moins intelligent que moi → He's not as clever as me.
Moins je travaille, mieux je me porte → The less I work, the better I feel.
(superlatif) le moins → least, the least
le moins doué, la moins douée → the least gifted
C'est ce que j'aime le moins → It's what I like least., It's what I like the least.
C'est l'album que j'aime le moins → This is the album I like the least., This is the album I least like.
C'est le modèle le moins cher → It's the least expensive model.
Ce sont les plages qui sont les moins polluées → These are the least polluted beaches.
moins de (livres, gens)fewer; (sable, eau, sel)less
moins de sable → less sand
moins d'eau → less water
moins de 2 ans → less than 2 years
Ça coûte moins de deux cents euros → It costs less than 200 euros.
moins de livres → fewer books
moins de gens → fewer people
Il y a moins de gens aujourd'hui → There are fewer people today.
Il est moins de midi → It's not yet midday.
(autres locutions) en moins
de l'argent en moins → less money
Cette année nous avons trois jours de vacances en moins → We have three days less holiday this year.
le soleil en moins → without the sun, minus the sun
L'endroit ressemble assez à la Côte d'Azur, le soleil en moins → The place is quite like the Riviera, without the sun.
au moins → at least
Ne te plains pas: au moins il ne pleut pas! → Don't complain: at least it's not raining!
pour le moins → at the very least
à moins de, à moins que → unless
à moins de faire
à moins que tu ne fasses → unless you do
Je te retrouverai à dix heures à moins que le train n'ait du retard → I'll meet you at 10 o'clock unless the train is late.
à moins d'un accident → barring accidents
de moins en moins → less and less
Il vient nous voir de moins en moins → He comes to see us less and less often.
en moins de deux → in a flash
prép
(soustraction)minus
4 moins 2 → 4 minus 2
(température)minus
Il fait moins 5 → It's minus 5., It's 5 below., It's 5 degrees below freezing.
Il a fait moins cinq la nuit dernière → It was minus five last night.
(heure) dix heures moins cinq → five to ten
Il est cinq heures moins dix → It's ten to five.
Il est moins cinq → It's five to.
nm (= signe) → minus sign
moins-value [mwɛ̃valy] nf (ÉCONOMIE, COMMERCE)depreciation