moirer

(Mot repris de moirés)

moirer

v.t.
Donner un aspect moiré à une étoffe.

moirer


Participe passé: moiré
Gérondif: moirant

Indicatif présent
je moire
tu moires
il/elle moire
nous moirons
vous moirez
ils/elles moirent
Passé simple
je moirai
tu moiras
il/elle moira
nous moirâmes
vous moirâtes
ils/elles moirèrent
Imparfait
je moirais
tu moirais
il/elle moirait
nous moirions
vous moiriez
ils/elles moiraient
Futur
je moirerai
tu moireras
il/elle moirera
nous moirerons
vous moirerez
ils/elles moireront
Conditionnel présent
je moirerais
tu moirerais
il/elle moirerait
nous moirerions
vous moireriez
ils/elles moireraient
Subjonctif imparfait
je moirasse
tu moirasses
il/elle moirât
nous moirassions
vous moirassiez
ils/elles moirassent
Subjonctif présent
je moire
tu moires
il/elle moire
nous moirions
vous moiriez
ils/elles moirent
Impératif
moire (tu)
moirons (nous)
moirez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais moiré
tu avais moiré
il/elle avait moiré
nous avions moiré
vous aviez moiré
ils/elles avaient moiré
Futur antérieur
j'aurai moiré
tu auras moiré
il/elle aura moiré
nous aurons moiré
vous aurez moiré
ils/elles auront moiré
Passé composé
j'ai moiré
tu as moiré
il/elle a moiré
nous avons moiré
vous avez moiré
ils/elles ont moiré
Conditionnel passé
j'aurais moiré
tu aurais moiré
il/elle aurait moiré
nous aurions moiré
vous auriez moiré
ils/elles auraient moiré
Passé antérieur
j'eus moiré
tu eus moiré
il/elle eut moiré
nous eûmes moiré
vous eûtes moiré
ils/elles eurent moiré
Subjonctif passé
j'aie moiré
tu aies moiré
il/elle ait moiré
nous ayons moiré
vous ayez moiré
ils/elles aient moiré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse moiré
tu eusses moiré
il/elle eût moiré
nous eussions moiré
vous eussiez moiré
ils/elles eussent moiré

MOIRER

(moi-ré) v. a.
Donner à une étoffe, à un métal la façon de la moire, c'est-à-dire la façon où la nuance, le dessin changent d'aspect avec la position du spectateur. Moirer un ruban. Il n'y a de différence entre tabiser et moirer que celle qui est occasionnée par la grosseur du grain de l'étoffe, c'est-à-dire que dans le tabis, le grain de l'étoffe n'étant pas considérable, les ondes se remarquent moins que dans le moiré, où le grain de l'étoffe est plus considérable, Dict. des arts et mét. Calandreur.

ÉTYMOLOGIE

  • Moire.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MOIRER. Ajoutez :
  • Fig.
    Une brise légère moira la verdure naissante des blés [TH. BENTZON, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1876, p. 858]

REMARQUE

  • Moré, qui est dans ce texte : XIVe s.
    Trois aulnes d'escarlate morée à faire chausses [, Mandements de Charles V, 1373, p. 533, appartient-il à notre mot moiré ?]

moirer

MOIRER. v. tr. Donner à une étoffe l'apprêt désigné sous le nom de moire. Moirer des rubans, des popelines. Robe de soie moirée. Étoffe de laine moirée.

Substantivement, Moiré métallique, Fer- blanc auquel on a donné, par le moyen de quelque acide, une apparence cristalline et chatoyante.