mollah

mollah

[ mɔla] ou

mulla

ou

mullah

[ mula] n.m. [ mot ar. signif. « seigneur » ]
Dans l'islam chiite, titre donné aux personnalités religieuses, aux docteurs de la loi coranique.

MOLLAH

(mol-lâ) s. m.
Prêtre musulman qui appelle, à certaines heures, du haut de la mosquée, les fidèles à la prière.
Les voix perçantes des mollahs, qui annonçaient du haut des airs les heures de la nuit [BERN. DE ST-P., Chaum. ind.]

ÉTYMOLOGIE

  • Arabe, moula ( a long), seigneur, maître, titre d'honneur accordé, chez les Arabes et les Turcs, aux cheiks, aux jurisconsultes, et en général a tout homme recommandable par son savoir ou sa piété. " On a tort, dit Pihan, d'écrire mollah ; la lettre h ne peut que nuire à l'exactitude de la transcription française, déjà défigurée par le redoublement de la consonne l.

mollah

MOLLAH. (On fait sentir les deux L.) n. m. Titre donné aux prêtres musulmans et à toute personne exerçant des fonctions juridiques et religieuses dans le monde musulman.
Traductions

mollah

Mullah

mollah

Mullah

mollah

Mullah

mollah

Mullah

mollah

Mullah

mollah

الملا

mollah

Mułła

mollah

Mullah

mollah

מולא

mollah

물라

mollah

Mullah

mollah

[mɔ(l)la] nmmullah, mulla