moniteur

1. moniteur, trice

n. [ lat. monitor, de monere, avertir ]
1. Personne chargée d'enseigner ou de faire pratiquer certaines activités : Moniteur d'auto-école, de ski.
2. Personne chargée de l'encadrement des enfants dans les activités extrascolaires (abrév. fam. mono) : Monitrice de colonie de vacances.
3. Doctorant rémunéré pour participer à l'enseignement universitaire.
4. En Afrique, fonctionnaire de rang subalterne employé dans le développement agricole ; enseignant de rang inférieur à celui d'instituteur.

2. moniteur

n.m. [ angl. monitor ]
1. Écran d'un micro-ordinateur.
2. Programme de contrôle qui permet de surveiller l'exécution de plusieurs tâches à effectuer par un ordinateur.
3. En médecine, appareil électronique qui permet une surveillance continue des malades.

MONITEUR

(mo-ni-teur) s. m.
Celui qui donne des avis.
Un docteur pour nous instruire de la vérité, ou plutôt un moniteur assez fidèle pour nous disposer à en être instruits [MALEBR., Recherche, V, II, 9, Conclusion.]
Les jeunes gens ont besoin, s'il m'est permis de parler ainsi, d'un moniteur fidèle et assidu, d'un avocat qui plaide auprès d'eux la cause du vrai, de l'honnête, de la droite raison [ROLLIN, Traité des Ét. Disc. prélim.]
Un conciliateur modeste qui ne voit dans les savants qui se font la guerre et dans ses propres adversaires que des moniteurs utiles sur les erreurs où ils ont pu tomber réciproquement [MAIRAN, Éloge de l'abbé Molières.]
Fig.
Le pays ne s'aperçoit pas immédiatement de la dépréciation du billet, il ne s'en aperçoit qu'au moment où l'or, ce moniteur silencieux, l'en avertit [WOLOWSKI, Rev. des Deux-Mondes, 1er sept. 1866, p. 187]
Dans les écoles d'enseignement mutuel, élève qui a reçu directement la leçon du maître, et qui est chargé d'instruire un certain nombre de ses condisciples. En ce sens, moniteur a un féminin. Cette petite fille est monitrice dans sa classe.
Titre de certains journaux, et, jusqu'en 1869 d'un journal officiel du gouvernement. Lire le Moniteur. Le Moniteur des théâtres.
Le Moniteur fidèle, en ses pages sanglantes, Par le souvenir même inspire la terreur, [M. J. CHÉNIER, la Calomnie]
Un ministre veut m'enrichir, Sans qu'au Moniteur on m'affiche [BÉRANG., Refus.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Moniteur [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. monitorem, de monere, avertir.

moniteur

MONITEUR, TRICE. n. Celui, celle qui donne des avis, des conseils. Mentor fut le moniteur de Télémaque.

Il désigne plus ordinairement Celui, celle qui est chargé de répéter, dans certains corps de troupes, dans certaines organisations sociales, etc., les leçons des officiers, des maîtres. Les moniteurs de l'École de Joinville. Les monitrices de la Croix-Rouge.

MONITEUR est aussi le Titre de certains journaux et signifie en ce sens Qui donne des nouvelles, des informations. Le Moniteur universel. Le Moniteur des théâtres. Le Moniteur du Puy-de-Dôme.

moniteur

Moniteur, Monitor, Admonitor.

moniteur


*MONITEUR, s. m. MONITION, s. f. Celui, qui avertit. — Avertissement. = Le 2d ne se dit qu'en Droit Canon: Le 1er est peu usité: il mériterait de l'être davantage: "Quelle reconoissance ne doit-on pas au moniteur utile, qui a produit la découverte d'un forfait et la punition d'un coupable. Linguet. — Trév. et le Rich. Port. ont mis ce mot: l'Acad. le pâsse sous silence.

Traductions

moniteur

(mɔnitœʀ) masculin

monitrice

monitor, instructor, supervisorחונך (ז), משגוח (ז), צג (ז), חוֹנֵךְ, צָג, מַשְׁגּוֹחַmonitor, bewakingsapparaat, leidermonitormonitoristruttore, maestro, monitore, schermo, videoMonitorмонитор監視器monitor모니터 (mɔnitʀis) féminin
nom
1. personne qui enseigne un sport, une activité moniteur de ski moniteur d'auto-école
2. personne qui s'occupe d'enfants dans un centre de vacances Il y a trois moniteurs pour 18 enfants.

moniteur

[mɔnitœʀ, tʀis]
nm/f
moniteur d'auto-école → driving instructor
(SPORT)instructor
moniteur de voile → sailing instructor
[colonie de vacances] → supervisor
nm (= écran) → monitor
le moniteur de mon ordinateur → my computer monitor
moniteur cardiaque → cardiac monitor