monté, ée

MONTÉ, ÉE

(mon-té, tée) part. passé de monter
Parvenu au haut de quelque chose. Monté sur un clocher. Fig.
Et, monté sur le faîte, il aspire à descendre [CORN., Cinna, II, 1]
Rodogune, par elle en esclave traitée, Par elle se va voir sur le trône montée [ID., Rodog. I, 1]
Parvenu à une certaine hauteur, Son astre haut monté soulève moins de brume [V. HUGO, Feuilles d'automne, 36]
Porté sur quelque chose de haut. Monté sur une échelle, sur des échasses. Fig.
.... ses vers [de Chapelain] et sans force et sans grâces, Montés sur deux grands mots comme sur deux échasses [BOILEAU, Sat. IV]
Fig. Porté à un degré plus élevé.
Autrefois.... toutes les grandes charges de la maison du roi étaient aux seigneurs ; présentement tout est duc, tout est maréchal de France, tout est monté [SÉV., 10 janv. 1680]
Assis sur un cheval ou toute autre bête de somme.
Le roi d'Égypte arriva le premier, monté sur le bœuf Apis, et tenant en main le sistre d'Isis [VOLT., Princ. de Babylone, I]
Il prend le chemin de Cachemire avec ses domestiques, qui suivent les uns à pied, les autres montés sur un éléphant [ID., Le blanc et le noir.]
Monté comme un saint Georges, monté sur un bon et beau cheval. Être bien, être mal monté, être monté sur un bon, sur un mauvais cheval.
Soyez le mieux monté et le plus mal couché des capitaines du régiment [MAINTENON, Lett. à d'Aubigné, t. I, p. 90, dans POUGENS]
Si vous n'êtes pas bien monté, je vous conseille de regagner le camp [HAMILT., Gramm. 5]
Être bien, être mal monté en chevaux, ou, absolument, être bien, être mal monté, avoir de bons, de mauvais chevaux. Par extension, être bien ou mal monté en linge, en robes, etc. avoir beaucoup ou peu de linge, de robes, etc.
J'y trouvai son ménage à peu près monté comme auparavant [J. J. ROUSS., Confess. V]
Terme de marine. Un vaisseau monté par Jean Bart, commandé par Jean Bart. Ce vaisseau est percé pour cinquante canons et monté de trente, il peut porter cinquante canons, mais il n'en a que trente effectifs. Vaisseau monté de tant d'hommes, vaisseau qui porte tant d'hommes.
Terme de manége. Cheval monté haut, haut monté, cheval dont les jambes sont trop hautes et disproportionnées. Il se dit aussi, par extension, des autres animaux.
Cette outarde est non-seulement plus petite que celles d'Europe, d'Afrique et d'Arabie, mais elle est encore plus menue à proportion, et plus haut montée qu'aucune autre outarde [BUFF., Ois. t. III, p. 79]
Horloge montée, tourne-broche monté, horloge, tournebroche dont on a monté le poids de manière qu'ils marchent. Par analogie, pendule montée, montre montée, pendule, montre dont on a tourné le ressort de manière qu'il soit tendu et que les aiguilles marchent. Fig.
Je passe ma vie dans mon lit ; j'y griffonne, j'y dirige cent horlogers dont les têtes sont quelquefois plus mal montées que leurs montres [VOLT., Lett. d'Argental, 4 janv. 1772]
Machine montée, machine dont les différentes pièces sont disposées pour fonctionner. On dit de même : Un bonnet monté avec goût.
Vos coiffures sont toujours montées pour plus de quinze jours, et vous n'êtes pas plus de temps à les mettre que si c'était une perruque [DANCOURT, les Fonds perdus, I, 5]
Squelette monté, squelette dont tous les os sont attachés les uns aux autres dans leurs rapports naturels.
On a beau rassembler à grands frais des suites nombreuses de ces animaux [dans les muséums], conserver avec soin leur dépouille extérieure, y joindre leurs squelettes artistement montés... [BUFF., Ois. t. III, p. 4]
Fig. Coup monté, se dit d'une chose préparée à l'avance. Je vis que toutes ses défaites étaient un coup monté. Il se dit aussi d'une chose concertée entre plusieurs.
Monté se dit des pierres précieuses placées dans ce qui doit les porter et les faire valoir.
Vous avez là un diamant qui me paraît beau et merveilleusement bien monté [BOISSY, Français à Londres, SC. 16]
Fig.
Je vous demande en grâce que vous soyez heureux ; je ne veux pas qu'un beau diamant soit mal monté [VOLT., Lett. Villette, 20 sept. 1766]
10° Monté sur, réglé d'après.
L'artère peut être considérée.... comme un ressort ou un muscle monté, pour ainsi parler, sur le mouvement du cœur et qui doit battre en même cadence [BOSSUET, Conn. II, 8]
Instrument monté à un certain ton, instrument accordé à ce ton.
Si bien assortis que, lorsqu'ils étaient là, ils s'y trouvaient en harmonie comme les cordes d'un instrument monté par une habile main [MARMONTEL, Mém. VII]
Fig.
Je m'imagine qu'il y aura une philosophie dans votre poëme [sur le czar Pierre] ; le siècle est monté à ce ton-là, et vous n'y avez pas peu contribué [VOLT., Lett. Thomas, 22 sept. 1765]
Une fois monté à ce ton, il m'était aisé de continuer [P. L. COUR., Pamphlet des pamphlets]
Fig. et familièrement. Il est monté sur un ton plaisant, sur un ton singulier, etc. se dit d'un homme qui plaisante ou qui affecte de dire des choses extraordinaires, etc.
Son esprit est monté sur un ton raisonnable qui m'ennuie beaucoup [SAINT-FOIX, Oracle, SC. 5]
J'ai trouvé votre imagination bien montée à la gaieté, et vous m'avez fait rire aux éclats au sujet de Christine [, Corresp. du général Klinglin, I, 377]
Vous êtes aujourd'hui bien monté, mal monté, singulièrement monté, vous êtes bien, mal, singulièrement disposé. Être monté sur le ton de dire, de faire, avoir l'habitude de dire, de faire. Cette société n'est pas montée sur le ton de médire, Dictionnaire de l'Académie. Être monté, être irrité. Je ne sais ce que vous lui avez fait, il est monté contre vous.
11° Monté en couleur, dont la coloration est prononcée. Visage monté en couleur.
12° Vin monté, vin affecté de la pousse.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MONTÉ.
    10° Ajoutez :
  • Bouquet monté, bouquet arrangé artistement et dont les fleurs sont fixées sur des tiges artificielles.
    On compte environ soixante principaux magasins de fleuristes, dont les patrons vont le matin à la Halle acheter aux jardiniers les fleurs par bottes, dont ils font les bouquets montés [, Journ. offic. 31 mai 1875, p. 3869, 1re col.]
  • 13° Bon monté, se dit d'un cheval à deux fins qui, signalé pour le trait, peut aussi être employé à la selle.