mordacité

mordacité

n.f. [ lat. mordacitas, de mordere, mordre ]
Litt. Caractère de ce qui est mordant : La mordacité d'une satire.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

MORDACITÉ

(mor-da-si-té) s. f.
Terme didactique. Qualité corrosive. La mordacité de l'eau-forte.
Fig. Penchant à mordre, à médire, à relever les défauts d'autrui.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La cholere [bile], par son acrimonie et mordacité, le racle et nettoye [l'intestin] [PARÉ, I, 15]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. mordacitatem, de mordax, mordant, de mordere, mordre.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

mordacité

MORDACITÉ. s. f. T. didact. Qualité corrosive, par laquelle un corps agit sur un autre, et le dissout en tout ou en partie. La mordacité de l'eau-forte.

Il signifie au figuré, Médisance aigre et piquante. Dans ses épigrammes, dans ses écrits, il y a une grande mordacité, une mordacité révoltante.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

mordacité

Mordacité, Mordacitas.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

mordacité


MORDACITÉ, s. fém. Au propre et en termes de Physique, qualité corrosive, par laquelle un acide agit sur un corps solide et le dissout. "La mordacité de l'eau forte. = Au figuré, médisance aigre et piquante. "Dans les Épigrammes de... il y a une mordacité révoltante.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788