more

(Mot repris de mores)

more

adj. et n. maure.

more

MORE. n. m. Nom de peuple, qu'on ne met ici que parce qu'il entre dans diverses phrases de la langue. On écrit aussi MAURE.

Fig., Traiter quelqu'un de Turc à More, en user, avec lui de Turc à More, Le traiter avec une extrême dureté.

Prov. et fig., À laver la tête d'un More on perd sa lessive, Inutilement on se donne beaucoup de soin et de peine pour faire comprendre à un homme quelque chose qui passe sa portée, ou pour corriger un homme incorrigible.

more

More, comm. gen. penac. Est proprement celuy ou celle qui sont de la province de Mauritanie en Affrique, Maurus, Maurusius. L'Espagnol et l'Italien disent aussi Moro, sont de couleur basanée, ou olivastre, differents du Negro, qu'on appelle, et met on pour enseigne aux hostelleries More: Mais c'est abusivement, car le Negro, que nous pouvons appeler noir, est de couleur parfaitement noire, pour le commun camus, et relevé de babines et grosses levres, payen et gentil de creance, residant en l'interieur de l'Affrique et en la coste exterieure d'icelle. Là où le More est de couleur tanée, de façon de visage commune, de creance Mahumetiste. Pour raison de laquelle religion Alcorane, le mot de More s'est estendu hors de ses premieres limites, à tous ceux presques qui sont de mesme foy, des Turcs en hors, lesquels retiennent le nom de Turcs, quoy qu'ils soyent Alcoranistes.

môre


MôRE, s. m. MORESQUE, adj. [Môre, morèske: 1re long. au premier; 2e e muet au premier, è moyen au second. = Quelques-uns écrivent encôre Maure, Mauresque: ceux-ci sont plus conformes à l'étymologie; mais ils le sont moins à l'usage présent.] More, habitant de la Mauritanie. Par extension, on le dit des Peuples d'Afrique, qui sont du côté de la Méditerranée. On apèle Nègres ceux qui sont du côté de l'Océan. On a aussi doné ce nom aux Conquérans Arabes et Turcs qui dominent dans les Indes. Les Indiens apèlent Maures de la Mecque ou des détroits, les Arabes qui comercent dans l'Inde par la Mer rouge. = Un Missionaire des Indes dit, au féminin, une Mauresse, des Mauresses. Le Rich. Port. met Moresque. L'Acad. ne le dit pas des persones. = Gris de môre, couleur grise, tirant sur le noir. = En st. prov. traiter quelqu'un de turc à môre, avec dûreté et sans aucun égard, comme les Turcs traitent les Môres. Voy. TURC à la fin; voy. aussi LAVER.
   MORESQUE, qui a raport aux coutumes des Môres. "Danse, fête, galanterie moresque. = S. f. "La moresque, la danse moresque. "La moresque ressemble à la sarabande espagnole. = En termes de Peintûre, moresque est une peintûre faite de caprice, représentant des branchages, des feuillages, qui n'ont rien de naturel. Acad. On dit aussi, et plus souvent, Arabesque.

Traductions

more

Maure, Mohr

more

Moor