morillon

MORILLON

(mo-ri-llon, ll mouillées, et non mori-yon) s. m.
Sorte de raisin noir et doux. Il y en a aussi une variété de blanc.
Sorte de petit canard de couleur noire.
Le morillon est un joli petit canard, qui pour toutes couleurs n'offre, lorsqu'on le voit en repos, qu'un large bec bleu [BUFF., Ois. t. XVII, p. 325]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et li vins de moreillons, cascuns muis, neuf sous de rente cascun an [BEAUMANOIR, XXVII, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de more, noir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MORILLON. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    Buvons, buvons De ceste purée Qui est degoutée De ces morillons [raisins noirs] [, Rev. critique, 5e année, 2e sem. 386]

MORILLON2

(mo-ri-llon, ll mouillées) s. m.
Fausse orthographe pour morion (voy. MORION 1), sorte de punition militaire.
On aurait eu le morillon, Et fait longtemps le pied de grue En sentinelle dans la rue [, le Burlesque On de ce temps, IIIe partie, p. 5 et 6, Paris, 1648, dans CH. NISARD, Parisianismes, Paris, 1876, p. 28]

morillon

MORILLON. n. m. Sorte de raisin noir.

En termes de Joaillerie, il s'emploie surtout au pluriel et désigne des Émeraudes brutes qui se vendent au poids.

morillon

Morillon, Espece d'oiseau de riviere fort noir.

Morillon à Paris et és environs est le raisin noir, que à Orleans on appelle Auvernas, duquel se fait le bon vin.