mort-terrain

MORT-TERRAIN

(mor-tè-rin) s. m.
Terme d'exploitation des mines. Terrain qui ne contient aucune matière utile et qui augmente l'épaisseur de la couche à percer.
Les conditions de l'exploitation [de la houille] sont rendues plus onéreuses par ce fait, qu'en France les dépôts se trouvent enfouis sous des épaisseurs considérables de morts-terrains [RADAU, Rev. des Deux-Mondes, 1er oct. 1875, p. 674]
Cela s'explique par la plus grande profondeur des puits, le charbon étant recouvert par une plus grande épaisseur de morts-terrains... [DUCARRE, Rapport 2180 à l'Assemblée nationale, p. 56]