mouchard

Recherches associées à mouchard: taulard

1. mouchard, e

n. [ de mouche ]
Fam., péjor. Personne qui dénonce délateur, dénonciateur

2. mouchard

n.m. [ de 1. mouchard ]
1. Appareil de contrôle et de surveillance.
2. Fam. Judas d'une porte.

mouchard

(myʃaʀ) masculin

moucharde

(myʃaʀd) féminin
nom péjoratif
1. personne qui dénonce qqn Un mouchard a tout raconté à l'instituteur.
2. personne qui renseigne la police Il y a des mouchards dans tous les quartiers.

mouchard


nom masculin
appareil qui sert à surveiller placer un mouchard dans une voiture

MOUCHARD

(mou-char ; le d ne se lie pas : un mou-char adroit ; au pluriel, l's ne se lie pas : des mou-char adroits ; cependant quelques-uns la lient : des mou-char-z adroits) s. m.
Terme de dénigrement. Espion de police.
Mouchards, gens fort dangereux [, Anti-Ménagiana, p. 187]
Mais nous qui de maints brocards Poursuivons jusqu'aux mouchards [BÉRANG., Judas.]
Il se dit aussi de ceux qui, dans la vie privée, jouent le rôle des mouchards de police.
Ne voilà pas de mes mouchards qui prennent garde à ce qu'on fait ? [MOL., Avare, I, 3]
Chemin faisant, on observe avec soin S'il n'est point là de mouchard qui regarde [DU CERCEAU, Poésies, la Nouvelle ève.]
Au fém. Dans le style familier. C'est une petite moucharde.
Sans idée de dénigrement. Un curieux.
C'est sur ce fameux théâtre des Tuileries, dit un écrivain de l'époque, qu'une beauté naissante fait sa première entrée au monde ; bientôt les mouchards de la grande allée sont en campagne au bruit d'un visage nouveau ; chacun court en repaître ses yeux [, les Souhaits (1693), sc. de Colombine et Isabelle ; dans le Théâtre italien de Gherardi, t. V, p. 65, 66]
Inusité en ce sens.
Espion de guerre (inusité en ce sens).
Les mouches de cour sont chassées ; Les mouchards sont pendus : et vous mourrez de faim, De froid, de langueur, de misère, Quand Phébus régnera sur un autre hémisphère [LA FONT., Fabl. IV, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La reine mere, qui haïssoit et se voyoit haïe du duc d'Anjou, et avoit par ses espions et mouchards decouvert ce qui se projettoit pour la desauthoriser et empescher le retour du roy de Pologne [SULLY, Mém. t. I, p. 80, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Mouchard paraît venir de mouche qui s'est dit pour espion. Cependant Mézeray (Règne de François II) dit, en parlant de Démocharès, théologien de Paris et inquisiteur pour la foi, qu'il se nommait de Mouchy, et que ses espions s'appelaient mouchards ; étymologie adoptée par Voltaire, Hist. parlem. ch. XXI.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MOUCHARD. - ÉTYM. Ajoutez en confirmation de mouche comme origine du mot : L'étymologie par Mouchy est impossible. On en trouve la preuve en une note ajoutée dans la Nouvelle biographie générale (Didot), à l'article concernant ce personnage : " C'est à tort que Mézeray et quelques autres écrivains ont prétendu que du nom de Mouchy on a fait celui de mouchard.... On trouve, dans l'Epistre écrite des Champs-Elysées sous le nom de Pierre Faifeu, mystère de la Passion représenté vers le milieu du XVe siècle (Mouchy fut inquisiteur en 1539), une servante qui, en parlant des sergens du guet, leur dit : Vous estes bien à loisir D'aller à ceste heure moucher ; Il est temps de s'aller coucher. "

mouchard

MOUCHARD. n. m. Celui, celle qui espionne. Il désigne aussi un Espion de police. Il est populaire.

mouchard


MOUCHARD, s. m. [Le d final ne se prononce pas.] Espion de Police. = On dit aussi mouche; et celui-ci est moins méprisant. Voyez MOUCHE, n°. 2°.

Synonymes et Contraires

mouchard

nom mouchard
Familier. Personne qui dénonce.
Traductions

mouchard

מודיע (ז), מלשין/מלשן (ז), שטינקר (ז), מוֹדִיעַ

mouchard

informer, bug

mouchard

[muʃaʀ, aʀd]
nm/f (péjoratif)
(ÉDUCATION)sneak
(POLICE)informer
nm (= appareil) → control device; [camion] → tachograph