moucheté, ée

MOUCHETÉ, ÉE

(mou-che-té, tée) part. passé de moucheter 1
Garni de mouchetures. Du taffetas moucheté.
Tacheté, en parlant de certains animaux.
Il [le roi] veut avoir Un manchon de ma peau, tant elle est bigarrée, Pleine de taches, marquetée, Et vergetée et mouchetée [LA FONT., Fabl. IX, 3]
Le dessus de l'aile est moucheté de points blancs, sur un fond brun nuancé de vert doré [BUFFON, Ois. t. XIV, p. 144]
Chez le cheval, robes mouchetées, robes blanches et gris clair, lorsqu'elles sont parsemées de petites taches noires de très petite dimension.
Blé moucheté, autrement dit blé charbonné ou niellé, blé malade qui a une poussière noire dans les poils placés à l'une des extrémités du grain.
C'est une bonne précaution de laver dans plusieurs eaux les grains mouchetés [GENLIS, Maison rust. t. III, p. 25, dans POUGENS]
S. m. Espèce de serpent, ou de lézard. Nom de deux champignons et de la fausse oronge.

MOUCHETÉ, ÉE2

(mou-che-té, tée) part. passé de moucheter 2
Épée mouchetée.