mousquetade

(Mot repris de mousquetades)

MOUSQUETADE

(mou-ske-ta-d') s. f.
Coup de mousquet, ou, par abus, de fusil.
Charles XII, impatient de ne pas aborder assez près, ni assez tôt, se jette de sa chaloupe dans la mer, l'épée à la main, ayant de l'eau par de là la ceinture ; ses ministres, l'ambassadeur de France, les officiers, les soldats suivent aussitôt son exemple et marchent au rivage, malgré une grêle de mousquetades [VOLT., Charles XII, 2]
Plusieurs coups de mousquets tirés à la fois ou continûment par des gens armés. Nous avons entendu une vive mousquetade. Vieilli dans les deux sens.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    En marchant, ceste cavallerie viendroit agacer les nostres, mais on lui donneroit tant de mousquetades, qu'elle s'escarteroit bien [LANOUE, 446]
    Non contens de les arrester, mais à toutes les fois les remenoient battans à une mousquetade de leurs barricades [D'AUB., Hist. I, 137]

ÉTYMOLOGIE

  • Mousquet 1.

mousquetade

MOUSQUETADE. n. f. Il se disait d'un Coup de mousquet. Il fut blessé d'une mousquetade. Il essuya quelques mousquetades.

Il se disait aussi de Plusieurs coups de mousquet tirés à la fois ou continûment par un corps de gens armés. On a entendu une vive mousquetade.