mousseline

mousseline

n.f. [ de l'it. mussolina, tissu de Mossoul ]
Tissu de coton, de soie, léger et transparent : Un foulard de mousseline.
adj. inv.
Pommes mousseline,
purée de pommes de terre très légère.

MOUSSELINE

(mou-se-li-n') s. f.
Étoffe claire faite avec des fils de coton très fins entrecroisés que séparent des jours.
Celle qui est d'un usage plus universel et qui est plus particulière au Bengale, c'est la mousseline unie rayée ou brodée [RAYNAL, Hist. phil. III, 30]
C'est ainsi qu'encore aujourd'hui les mousselines des Indes conservent l'odeur des épiceries avec lesquelles on les embarque [MONGEZ, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. IV, p. 256]
Par abus. Mousseline de laine, étoffe de laine mince et imprimée. Mousseline de soie, étoffe de soie très légère.
Terme de cuisine. Sorte de pâte composée de gomme adragante fondue et mêlée au jus de citron, qu'on dresse en rocher, en dôme, etc., et qu'on fait sécher à l'étuve.
Chanterelle, espèce de champignon.
Il s'emploie adjectivement, en parlant de porcelaines à pâtes très fines ou de verres très fins. Un service en verre mousseline.

ÉTYMOLOGIE

  • Mosul, nom d'une ville considérable bâtie sur la rive droite du Tigre, où il se fait un grand commerce de cette sorte de toiles. Cependant le Dictionnaire des arts et métiers, en 1767, dit que les ouvrages faits avec le coton sont mousseux, parce que les bouts des filaments du coton paraissent sur les toiles qui en sont faites ; c'est cette espèce de mousse qui a fait donner le nom de mousseline à toutes les toiles de coton fines, qui viennent des Indes ; mais cette étymologie ne rend pas compte de l'l dans mousseline. Ital. mussolina ; angl. muslin.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MOUSSELINE.
    Ajoutez :
    En 1826, M. Jourdain, de Trois-Villes, fabriqua le premier cet admirable tissu appelé mousseline de laine, dans la texture duquel entrait la laine la plus fine, et qu'il avait rendue susceptible de recevoir l'impression ; dès 1834, on trouve la fabrication et l'impression de ce tissu généralisées [JOHN L. HAYES, cité dans Mém. d'Agric. etc. 1870-71, p. 326]
  • Mousseline de laine à chaîne de coton.
    En 1833, on vit paraître pour la première fois, présenté simultanément par trois maisons, ce tissu si approprié à la consommation des masses, la mousseline de laine à chaîne de coton [, ib.]
  • Ajoutez :
    Nous faisons aussi des cristaux de table dits mousseline, minces et demi-minces... [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. VI, p. 570]

    ÉTYMOLOGIE

    • Ajoutez : Esp. muselina ; portug. murselina, musselina ; de l'arabe maucili, adjectif de al-Maucil, Mossoul.

mousseline

MOUSSELINE. n. f. Toile de coton très claire et ordinairement très fine. Mousseline unie, brodée, brochée, rayée. Robe de mousseline.

Mousseline de laine, de soie, Étoffe fine de laine, de soie. Mousseline de soie imprimée.

Par extension et par apposition, en termes de Cuisine, Brioche mousseline, Brioche très légère. Sauce mousseline, Sauce hollandaise à laquelle on a ajouté de la crème fraîche fouettée.

mousseline


MOUSSELINE, s. f. [Mou-celine: 2e et dern. e muet.] Toile de coton fort claire. L'Acad. ajoute, fort fine; mais il y en a de grossières.

Traductions

mousseline

muslin, chiffon

mousseline

מלמלה (נ)

mousseline

musselina

mousseline

muselina

mousseline

Musselin

mousseline

mussola

mousseline

الشاش

mousseline

Muślin

mousseline

μουσελίνα

mousseline

Муселин

mousseline

Muslin

mousseline

モスリン

mousseline

มัสลิน

mousseline

[muslin] nf
(= textile) → muslin; (apprêté)chiffon
pommes mousseline (CUISINE)creamed potatoes