muche-pot

MUCHE-POT (À)

(à-mu-che-po) loc. adv.
En cachant le pot pour vendre du vin et frauder le droit ; et fig. en cachette.
La veuve l'Honoré, et le sieur de Boulanville, contre lesquels il avait été rendu un procès-verbal de vente à muche-pot le 11 juin 1709 [, Arrêt du cons. d'État, 20 déc. 1729]
On dit aussi à musse-pot.

ÉTYMOLOGIE

  • Mucher, forme picarde de musser, et pot. En Picardie et en Normandie on dit encore aujourd'hui : à la muche-ten [ton]-pot, en cachette.