muer

(Mot repris de mueront)

muer

v.i. [ du lat. mutare, changer ]
1. Perdre sa peau, son poil, son plumage, sa carapace, en parlant de certains animaux : Les serpents muent.
2. Changer de timbre au moment de la puberté, en parlant de la voix ou de celui qui a cette voix : Sa voix mue. Il a mué.
v.t.
Litt. Changer en : Dans ce conte, le prince fut mué en grenouille métamorphoser

se muer

v.pr. (en)
Litt. Se changer en ; devenir : Amitié qui se mue en amour se transformer

muer


Participe passé: mué
Gérondif: muant

Indicatif présent
je mue
tu mues
il/elle mue
nous muons
vous muez
ils/elles muent
Passé simple
je muai
tu muas
il/elle mua
nous muâmes
vous muâtes
ils/elles muèrent
Imparfait
je muais
tu muais
il/elle muait
nous muions
vous muiez
ils/elles muaient
Futur
je muerai
tu mueras
il/elle muera
nous muerons
vous muerez
ils/elles mueront
Conditionnel présent
je muerais
tu muerais
il/elle muerait
nous muerions
vous mueriez
ils/elles mueraient
Subjonctif imparfait
je muasse
tu muasses
il/elle muât
nous muassions
vous muassiez
ils/elles muassent
Subjonctif présent
je mue
tu mues
il/elle mue
nous muions
vous muiez
ils/elles muent
Impératif
mue (tu)
muons (nous)
muez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais mué
tu avais mué
il/elle avait mué
nous avions mué
vous aviez mué
ils/elles avaient mué
Futur antérieur
j'aurai mué
tu auras mué
il/elle aura mué
nous aurons mué
vous aurez mué
ils/elles auront mué
Passé composé
j'ai mué
tu as mué
il/elle a mué
nous avons mué
vous avez mué
ils/elles ont mué
Conditionnel passé
j'aurais mué
tu aurais mué
il/elle aurait mué
nous aurions mué
vous auriez mué
ils/elles auraient mué
Passé antérieur
j'eus mué
tu eus mué
il/elle eut mué
nous eûmes mué
vous eûtes mué
ils/elles eurent mué
Subjonctif passé
j'aie mué
tu aies mué
il/elle ait mué
nous ayons mué
vous ayez mué
ils/elles aient mué
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse mué
tu eusses mué
il/elle eût mué
nous eussions mué
vous eussiez mué
ils/elles eussent mué

MUER

(mu-é) , je muais, nous muions, vous muiez ; que je mue, que nous muions, que vous muiez.
V. a. Changer.
Qui de Méduse eût vu jadis la tête Était en roc mué soudainement [VOLT., dans le Dict. de BESCHERELLE.]
Usité en ce sens dans le style marotique seulement.
Terme de vénerie. Muer sa tête, se dit d'un cerf qui quitte son bois.
V. n. Être dans le temps de la mue.
Un paon muait ; un geai prit son plumage, Puis après se l'accommoda [LA FONT., Fabl. IV, 9]
Voyant muer quelquefois sa peau [du serpent], ils [les hommes] durent croire qu'il rajeunissait [VOLT., Mœurs, Us. et sent.]
Communément, c'est vers la fin de l'été et en automne que les oiseaux muent [BUFF., Ois. t. I, p. 61]
Il y a des chevaux qui muent de corne, cela arrive surtout à ceux qui ont été élevés dans des pays humides et marécageux comme en Hollande [ID., Quadrup. t. I, p. 123]
Muer se conjugue avec l'auxiliaire avoir quand on veut exprimer l'acte : l'oiseau a mué hier ; avec l'auxiliaire être quand on veut exprimer l'état : l'oiseau est mué depuis quelques jours.
Prendre un certain timbre rauque, en parlant de la voix des jeunes gens qui atteignent la puberté.
Sa voix mue, ou plutôt il la perd [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Terme d'ancienne musique. Exécuter une muance ; changer de ton, et, par suite, de manière de solfier.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Set cenz chameaux et mil hosturs [autours] muez [, Ch. de R. III]
    Li reis Marsile ad la color muée [, ib. XXXIII]
  • XIIe s.
    Et de cors et de membres [elle] par fu si avenanz, Qu'onques Dex ne fist homme, tant soit vielz ne crolanz, Se l'osast esgarder, ne li muast talans [désir] [, Sax. V]
  • XIIIe s.
    Car ele n'ot nouvele qui en mal ne se mue [, Berte, LXXX]
    Note que fort chose est mouer consentement [, Liv. de just. 184]
    [Il] plus avoit d'orguel en lui que n'ot Nobugodosor, qui par son orguel fu mués VII ans en bieste [, Ch. de Rains, p. 98]
    Li tens qui tote chose mue, Qui tout fait croistre et tout norist, Et qui tout use et tout porrist [, la Rose, 380]
  • XVe s.
    Quand le roi Philippe vit les Anglois, le sang lui mua, car il les heoit [FROISS., I, I, 287]
    Les dieux et les deesses à leur plaisance muoient les hommes en bestes et en oiseaux [ID., II, III, 14]
    Et ceulx là sont incontinent muez d'amour en hayne et de hayne en amour [COMM., I, 16]
  • XVIe s.
    La voix se mue et grossist si tost que le garçon se rue au jeu d'amour [PARÉ, VI, 18]
    La maladie des magneaux [vers à soie] se recognoist à la teste, qui s'enfle lorsqu'ils veulent muer [O. DE SERRES, 481]
    Cueur feminin se mue, et prend son cours, Comme la lune estant en son decours [J. MAROT, V, 250]
    Je fourvoye, je ruse muant de lieu, d'occupation [MONT., III, 299]
    Quand ils [les cerfs] cherchent à se donner du bon temps pour se defaire du mauvais qu'ils ont eu durant l'hiver, la premiere chose qu'ils font, c'est de muer leur teste [CHARLES IX, Chasse royale, ch. IV]
    Muons de chance [RAB., III, 26]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, mouwer ; namur. muwer ; prov. et esp. mudar ; ital. mutare ; du lat. mutare, changer. Mutare est moitare, voy. le terme grec signifiant mutuel, et est de même radical que mutuus (voy. MUTUEL).

muer

MUER. v. intr. Changer de poil, de plumes, de peau, etc., en parlant des Animaux. Ce chat mue, commence à muer. Les oiseaux muent.

Il se dit aussi en parlant des Jeunes gens parvenus à l'âge où la voix change et devient plus grave. Sa voix commence à muer. Il s'emploie aussi transitivement et signifie Changer. Son indifférence pour moi s'est muée en amitié. Les Couleurs de l'aurore muées du rose au pourpre.

muer

Muer, act. acut. est changer, Mutare, Commutare, Demutare, Permutare, Immutare.

Muer en autre forme, Transfigurare, Transformare.

Muer sa teste, est dit des Cerfs quand en Fevrier en Mars ils jettent leurs rameures.

Estre mué en masle, Mutari in marem.

Synonymes et Contraires

muer

verbe muer
Littéraire. Transformer en.
Traductions

muer

break, moult, moltvervellen, de baard in de keel krijgen, verharen, brekenmausernsbucciarsi (mɥe)
verbe intransitif
1. changer de voix un adolescent qui mue
2. changer de peau, chez l'animal un serpent qui mue

muer

[mɥe] vi
[oiseau, mammifère] → to moult (Grande-Bretagne), to molt (USA); [serpent] → to slough its skin
[jeune garçon] il mue → his voice is breaking [mɥe] vpr/vi
se muer en → to change into