mundick

MUNDICK

(mon-dik) s. m.
Les mineurs ont appelé mundick, cette poussière qu'ils rejettent comme trop appauvrie, et dont en effet on ne peut tirer, avec beaucoup de travail, qu'une très petite quantité d'étain ; la substance de ce mundick n'est, pour la plus grande partie, que de l'arsenic décomposé, [BUFF., Min. t. V, p. 179, dans POUGENS]