munitionnaire

MUNITIONNAIRE

(mu-ni-sio-nê-r') s. m.
Celui qui est chargé de fournir les munitions nécessaires à la subsistance des troupes. Les munitionnaires des places frontières et armées du roi, avec les huit vivandiers ordinaires vendant vin en gros à la suite de la cour, Arrêt de la Cour des aides, 14 oct. 1615. Le meilleur moyen de pouvoir avoir toujours de bonnes victuailles est d'établir un munitionnaire général, Corresp. de Colbert, III, 113.
Antipater quitta le service des Arabes pour celui des Romains ; il devint leur munitionnaire et fit une grande fortune dans les vivres [VOLT., Philos. Nouv. Test. Hérode.]
On entendit ses cris de fureur [de Napoléon] contre l'un des hommes chargés de cet approvisionnement [de Smolensk] ; le munitionnaire n'obtint la vie qu'en se traînant longtemps sur ses genoux aux pieds de Napoléon [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 14]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les petites villettes prises, on les reservoit pour les munitionnaires, et menaçoit on les autres où il n'y avoit point de garnison, de brusler une lieue à la ronde d'elles, si elles n'envoyoyent quelques munitions [LANOUE, 628]

ÉTYMOLOGIE

  • Munition.

munitionnaire

MUNITIONNAIRE. n. m. Celui qui est chargé de fournir les munitions nécessaires à la subsistance des troupes. Il s'emploie adjectivement et signifie Qui a rapport aux munitions. Convoi munitionnaire.