murailler

MURAILLER

(mu-râ-llé, ll mouillées) v. a.
Recouvrir d'une muraille.
Ces murs [de l'Escurial] sont fort épais ; on y fait des creux et on met un corps dans chacun, qu'on muraille par-dessus, en sorte qu'il n'en paraît rien [SAINT-SIMON, 331, 84]
Soutenir par un mur. Murailler un puits de mine, un souterrain, un remblai. Tranchée muraillée.
Les roches marneuses et délitables durent être muraillée [BURAT, Constit. 4. sept. 1858]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le fossé sera pavé, orné, enrichi et muraillé des dites pierres et cailloux estranges [PALISSY, 72]

ÉTYMOLOGIE

  • Muraille.