murer

(Mot repris de mureras)

murer

v.t. [ de mur ]
1. Boucher avec de la maçonnerie : Murer une fenêtre condamner, obturer
2. Enfermer dans un lieu en bouchant les issues : L'éboulement a muré les spéléologues emmurer

se murer

v.pr.
1. S'enfermer chez soi ; rester à l'écart des autres : Il se mure dans sa chambre se cloîtrer, s'enfermer, s'isoler
2. Fig. S'enfermer dans un état : Se murer dans sa solitude se retrancher

murer

(myʀe)
verbe transitif
1. boucher une ouverture avec du ciment murer une fenêtre
2. enfermer entre quatre parois Les éboulements de charbon ont muré deux mineurs.

murer


Participe passé: muré
Gérondif: murant

Indicatif présent
je mure
tu mures
il/elle mure
nous murons
vous murez
ils/elles murent
Passé simple
je murai
tu muras
il/elle mura
nous murâmes
vous murâtes
ils/elles murèrent
Imparfait
je murais
tu murais
il/elle murait
nous murions
vous muriez
ils/elles muraient
Futur
je murerai
tu mureras
il/elle murera
nous murerons
vous murerez
ils/elles mureront
Conditionnel présent
je murerais
tu murerais
il/elle murerait
nous murerions
vous mureriez
ils/elles mureraient
Subjonctif imparfait
je murasse
tu murasses
il/elle murât
nous murassions
vous murassiez
ils/elles murassent
Subjonctif présent
je mure
tu mures
il/elle mure
nous murions
vous muriez
ils/elles murent
Impératif
mure (tu)
murons (nous)
murez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais muré
tu avais muré
il/elle avait muré
nous avions muré
vous aviez muré
ils/elles avaient muré
Futur antérieur
j'aurai muré
tu auras muré
il/elle aura muré
nous aurons muré
vous aurez muré
ils/elles auront muré
Passé composé
j'ai muré
tu as muré
il/elle a muré
nous avons muré
vous avez muré
ils/elles ont muré
Conditionnel passé
j'aurais muré
tu aurais muré
il/elle aurait muré
nous aurions muré
vous auriez muré
ils/elles auraient muré
Passé antérieur
j'eus muré
tu eus muré
il/elle eut muré
nous eûmes muré
vous eûtes muré
ils/elles eurent muré
Subjonctif passé
j'aie muré
tu aies muré
il/elle ait muré
nous ayons muré
vous ayez muré
ils/elles aient muré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse muré
tu eusses muré
il/elle eût muré
nous eussions muré
vous eussiez muré
ils/elles eussent muré

MURER1

(mu-ré) v. a.
Entourer de murs. Murer une ville.
Boucher par un mur. Murer une fenêtre.
Pour passer les nuits d'été dans le jardin du Luxembourg, avec une liberté qui avait plus besoin de complices que de témoins, elle [une fille du régent] en fit murer toutes les portes, à l'exception de la principale, dont l'entrée se fermait ou s'ouvrait suivant les occasions [DUCLOS, Œuv. t. V, p. 240]
Fig.
L'inclination rend le vice aimable, l'habitude le rend nécessaire.... l'inclination nous enchaîne et nous jette dans une prison ; l'habitude nous y enferme, et mure la porte sur nous pour ne nous laisser aucune sortie [BOSSUET, 4e serm. 1er dim. de carême, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il [un palais] est si grant qu'il a X milles de tour, et est tous murés entour de haulz murs [MARC POL, p. 505]
    Li sages hom se doit murer Et garnir por crieme [crainte] d'assaut [RUTEB., II, 62]
  • XVIe s.
    On fait condamner et murer la porte de l'estuve [AMYOT, Cimon, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Mur ; provenç. et espagn. murar ; ital. murare.

MURER2

(mu-ré) s. m.
Giroflée de muraille.

ÉTYMOLOGIE

  • Mur.

MURER3

(mu-ré) v. a.
S'est dit anciennement, dans la marine, pour amurer.
Nous avons été obligés de serrer nos huniers, et, étant murés aux basses voiles... [, Journal de route, 1688, dans JAL.]

murer

MURER. v. tr. Entourer de murailles. Murer un terrain.

Il signifie plus ordinairement Boucher avec de la maçonnerie. Murer une porte, une fenêtre, une cheminée.

Fig., Murer quelqu'un, L'enfermer, le mettre en prison. On l'a enfin muré. Il est vieux.

Fig., La vie privée doit être murée, Ce qui se passe dans la vie privée ne doit pas être livré à la publicité.

murer

Murer, act. acut. Vient du Latin Murus. Mais il ne se contient pas dans la prerogative dudit mot Latin, qui se prend pour la closture d'une ville, et non pour ce en quoy est usité ce mot Paries. Car il signifie aussi clorre entre deux parois, comme quand nous disons, qu'un homme est condamné à estre muré, c. à mener sa vie entre deux murs, qui est un supplice que le juge Ecclesiastique inflige souvent. L'Italien dit bien Murare, et le Latin Muratus. Mais ce n'est en cette signification, ains comme nous disons autrement murer pour clorre de muraille, Muris cingere. Dont par composition descend Hault-murer, pour clorre ou flanquer un lieu de haulte muraille, et un plat de souppes hault murées, quand les trenches de pain sont entassées en façon de comble, souppes de gents de village.

Muré, m. acut. Muratus.

murer


MURER, v. act. Boucher avec de la maçonerie. "Murer une porte, une fenêtre. = Ville murée, entourée de murs.

Synonymes et Contraires

murer

verbe murer
Boucher une ouverture.
aveugler, condamner -littéraire: clore.

murer (se)

verbe pronominal murer (se)
Traductions

murer

ommuren

murer

murare

murer

[myʀe] vt
[+ porte, issue] → to wall up
[+ personne] → to wall up, to wall in
[+ enclos] → to wall in

murer_se

[myʀe] vpr/réfl
se murer dans le silence → to retreat into silence