musard, arde

MUSARD, ARDE

(mu-zar, zar-d') adj.
Qui a l'habitude de muser.
Le cadet paraissait presque stupide, musard, têtu [J. J. ROUSS., Conf. VI]
Substantivement. Un musard. Une musarde. C'est un vrai musard. Monsieur Musard, pièce de Picard.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li baron de Herupe ne sont mie musard [, Sax. XXIX]
  • XIIIe s.
    Si que par le doute [la crainte] des prisons li musard se castient de fere tex folies [BEAUMANOIR, XXX, 19]
    Ce sevent bien sage et musart : Qui plus est près du feu, plus art [brûle] [, la Rose, 2369]
    Ensi ot dire [il entend dire] que esperer et quidiers furent doi [deux] musard [, Chr. de Rains, p. 75]

ÉTYMOLOGIE

  • Muser ; provenc. musart, musard.