muscadin

(Mot repris de muscadins)

muscadin

n.m. [ de l'it. moscardino, pastille au musc ]
Sous la Révolution, jeune élégant vêtu de façon excentrique.

MUSCADIN

(mu-ska-din) s. m.
Petite pastille à manger où il entre du musc.
Cette plaisante contestation, née à l'hôtel de Rambouillet, s'il fallait dire muscardins ou muscadins, qui fut jugée par l'Académie en faveur du premier [PELLISSON, Hist. de l'Acad. III]
Fig. Petit-maître, homme qui affecte une grande recherche dans son costume ; ainsi dit du parfum des muscadins (dénomination qui est née durant la Révolution et que Mme de Genlis condamne dans ses Mémoires, t. V, p. 92).
Afin de vivre à ma guise en faisant la fortune d'un joli muscadin de bonne volonté [GENLIS, Parvenus, t. III, p. 48, dans POUGENS]
Dans une autre lettre, il [Bonaparte] montrait beaucoup de jalousie sur la société de Joséphine, et surtout des jeunes muscadins qu'elle recevait journellement [ID., Mém. t. V, p. 300, dans POUGENS]
S'est dit, en particulier, des élégants à l'époque de la république, qui se joignirent au parti thermidorien et plus tard au parti royaliste.
Déclara que les nobles, les prêtres et les muscadins étaient prêts à égorger les citoyens [MORELLET, Mém. t. I, p. 94, dans POUGENS]
Du linge blanc, un habit fin ; Oh ! cet homme est un muscadin [AL. DUVAL, les Suspects, sc. 16]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Garnir et bas et haut de roses et de nœuds, Les dents de muscadins, de poudre les cheveux [D'AUB., Tragiques, Princes.]

ÉTYMOLOGIE

  • Muscade.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • MUSCADIN. Ajoutez : - REM. Muscadin, au sens de petit-maître, est antérieur à la révolution. Lamettrie, la Faculté vengée, II, 8 (1747), a désigné sous le nom de Muscadin, un médecin de Paris nommé Sidobre, petit-maître empesé, parfumé : " Muscadin : Je suis tout or, jusqu'à mes boucles et mon plat à barbe. " Muscadin est, en outre, le nom d'un personnage comique dans un tableau de Watteau représentant une fête populaire à Lille, nommée fête du Broquelet (du fuseau ;) voy. Mme CLÉMENT, Fêtes civiles et religieuses du département du Nord.

muscadin

MUSCADIN. n. m. Petit maître, homme qui affecte l'élégance dans ses vêtements, en souvenir du nom donné en 1793 aux royalistes qui affectaient une mise recherchée et dont le musc était le parfum préféré. Il a vieilli.

muscadin


MUSCADIN, s. m. [Musca-dein.] Petite dragée ou pastille, où il entre du musc. = On a dit aûtrefois muscardin, et on le dit encôre en quelques Provinces. Voit. dit, en plaisantant.
   Au temps des vieux Paladins,
   On disoit toujours muscardins.