musette

(Mot repris de musettes)

1. musette

n.f. [ anc. fr. muse, de muser, jouer de la musette ]
Instrument de musique à vent, très en vogue au xviie siècle.
Bal musette,
bal populaire où l'on danse au son de l'accordéon (à l'origine, de la musette).

2. musette

n.f. [ de 1. musette ]
Sac de toile porté en bandoulière : La musette d'un ouvrier sacoche

musette

(myzɛt)
nom féminin
sac en toile aller à la chasse avec sa musette en bandoulière

musette


nom masculin
musique style de musique danser la java sur du musette
bal populaire où l'on joue du musette aller danser au bal-musette

MUSETTE

(mu-zè-t') s. f.
Synonyme poétique de cornemuse (voy. ce mot).
On y vit des lambeaux, L'habit d'un gardeur de troupeaux.... Et, je pense, aussi sa musette [LA FONT., Fabl. X, 10]
Le bal et la grand bande, à savoir deux musettes [MOL., Tart. II, 3]
Air fait pour la musette. Jouer, chanter, danser une musette.
Des musettes, parce que Mlle Sallé et M. Dumoulin les dansaient avec autant de grâce que de volupté [NOVERRE, Lett. sur la danse, p. 164, dans POUGENS]
Par extension, musette se prend pour tout instrument joyeux.
Unissez vos joyeux sons, Musettes Et chansons [BÉRANG., Louis X]
Par une autre extension, la poésie champêtre et joyeuse.
Je ne célèbre point d'héroïques exploits ; Je vais chanter sur ma musette Les naïfs amours de nos bois [ÉTIENNE, Joconde, I, 3]
Terme militaire. Petit sac en toile forte, qui sert au cavalier pour renfermer ses effets de pansage ; ainsi dit par assimilation de forme.
Petit sac, dit aussi sachet, rempli d'avoine qu'on attache au cou des chevaux, et dans lequel ils mangent l'avoine en route ou en travaillant.
Défaut du papier, produit par une bulle d'air comprimée entre la feuille et le feutre, dans la fabrication.
Sorte de poire, ainsi dite de sa forme.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Volez oïr muse musette ; En mai fut faite un matinet [, Poésies avant 1300, t. II, p. 709, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de l'anc. franç. muse. Il est vraisemblable que ce muse est le substantif de musare, faire de la musique, qui se trouve dans le bas-latin et qui vient de musa, muse, chanson.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    MUSETTE. Ajoutez :
    Espèce de portefeuille où les écoliers serrent leurs papiers.
    Trousses, musettes d'écoliers, courroies pour couvertures [, Alm. Didot-Bottin, 1871-72, p. 1146, 2e col.]

MUSETTE2

(mu-zè-t') s. f.
En Normandie, nom de la musaraigne, [DELBOULLE, Gloss. de la vallée d'Yères, p. 236]

ÉTYMOLOGIE

  • Muse, museau, la musaraigne ayant un petit museau pointu.

musette

MUSETTE. n. f. Instrument de musique champêtre auquel on donne le vent avec un soufflet qui se hausse et se baisse par le mouvement du bras. Jouer de la musette. Danser au son de la musette.

Il désigne aussi un Air fait pour la musette, ou dont le caractère convient à cet instrument. Jouer, chanter, composer, danser une musette.

MUSETTE désigne par analogie un Sac, généralement porté en bandoulière, dans lequel les soldats, les touristes, les écoliers, etc., enferment des provisions ou des objets divers.

musette

Musette, voyez Cornemuse, et Musaraigne.

musette


MUSETTE, s. f. [Muzète: 2eè moyen, 3e e muet.] Instrument de Musique champêtre, auquel on done le vent avec un souflet qu'on tient sous l'aisselle, et qui se haûsse ou se baisse par le mouvement du brâs. "Jouer de la musette. "Danser au son de la musette.

Traductions

musette

ילקוט צד (ז), קיטבג (ז), שק חפצים (ז), תרמיל צד (ז), קִיטְבֵּג

musette

doedelsak

musette

sækkepibe

musette

Dudelsack

musette

kornemuzo, sakfajfilo

musette

sekkjapípa

musette

sekkepipe

musette

Musette

musette

Musette

musette

Musette

musette

[myzɛt]
nf (= sac) → canvas lunch-bag (carried on the shoulder)
adj inv [orchestre] → accordion modif