musicastre

(Mot repris de musicastres)

MUSICASTRE

(mu-zi-ka-str') et MUSICÂTRE (mu-zi-kâ-tr') s. m.
Terme de mépris. Mauvais musicien, musicien qui veut faire ce dont il n'est pas capable.
De puissantes mains [celles de Napoléon 1er] renversaient des barrières que des musicastres imprudents opposaient à l'homme d'invention et de génie [Spontini] [C. BLAZE, Académie de musique, § XX, t. II, p. 121]
Les moindres musicâtres pouvaient hardiment [en 1740] s'intituler professeurs de composition [AD. ADAM, Souven. d'un musicien, Monsigny.]

ÉTYMOLOGIE

  • Musique, et la finale péjorative astre ou âtre.