mystiquerie

MYSTIQUERIE

(mi-sti-ke-rie) s. f.
Mauvais mysticisme, mauvaise composition mystique.
D'autres disaient que Desmarets [l'auteur de Clovis] avait perdu son âme en écrivant des romans, et que, vieux, il avait perdu l'esprit à écrire de la mystiquerie [VIGNEUL-MARVILLE, Mél. d'hist. et de litt. p. 275]